Maya Hanoomanjee arrêtée : Shakeel Mohamed s’attaque à la presse

Avec le soutien de

Shakeel Mohamed, a fait une virulente sortie contre la presse qui, selon lui, en fait trop sur l’affaire Maya Hanoomanjee. Le ministre du Travail est d’avis qu’il faut laisser les institutions faire leur travail.

« Il faut cesser avec les palabres sur Maya Hanoomanjee, se concentrer sur les faits et laisser l’ICAC faire son travail », a déclaré Shakeel Mohamed. C’était lors du 35ème anniversaire de l’Association of Human Resources Professionals (AHRP) le vendredi 22 juillet, à l’hotel The Grand Mauritian, à Balaclava. Selon le ministre du Travail, les journaux ont trop tendance à polémiquer. Refusant ainsi de dire si oui ou non le Parti Travailliste (PTR) soutient la ministre de la Santé.

Auparavant, lors de son discours, Shakeel Mohamed a longuement insisté sur l’importance de donner davantage d’opportunités de travail aux Mauriciens. « Il nous faut former les Mauriciens d’abord », a-t-il indiqué. Il a expliqué que son ministère a répertorié 40 000 ouvriers étrangers à Maurice qui travaillent actuellement dans les secteurs où les Mauriciens eux-mêmes pourraient faire carrière. « Les ouvriers étrangers sont, par exemple, très présents dans la maçonnerie, la plomberie et la climatisation. Mais je pense que les Mauriciens peuvent aussi exceller dans ces domaines », a-t-il poursuivi.

Il a ainsi lancé un appel&nbspaux employeurs pour qu’à l’avenir, ils fassent plus confiance aux Mauriciens et a également avancé que le Mauritius Institute Training Development (MITD) ainsi que le ministère de l’Enseignement Supérieur vont prochainement travailler de concert pour former des Mauriciens dans les secteurs d’emploi dans lesquels abondent les travailleurs étrangers. « Put our people first », a-t-il martelé.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, Rajesh Jeetah, qui était aussi présent à la cérémonie a, pour sa part, indiqué qu’il comptait ramener le taux d’inscription dans l’éducation tertiaire à 70%. « Nous sommes actuellement a 47%, ce qui est un excellent chiffre, mais il nous faut continuer à progresser », a-t-il laissé entendre. Le président de l’AHRP, Areff Salauroo est revenu, dans son discours, sur le travail accompli par l’association pour assurer une meilleure gestion des ressources humaines dans le secteur de l’emploi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires