Mauritius Telecom : Les syndicats veulent moins d’ingérence de France Télécom

Avec le soutien de

La Telecommunication Employees and Staff Association (TESA) estime que les droits des employés de Mauritius Telecom sont bafoués. Suraj Ray, le président de ce syndicat, réclame une révision des actions que possède France Télécom au sein de l’entreprise.

Des employés de Mauritius Telecom montent au créneau. Ils dénoncent les mauvais traitements qu’ils subissent sur leur lieu de travail comme c’est le cas chez France Télécom, c’est-à-dire Orange, en France. Les syndicats mauriciens accusent la direction de faire fi des « Health and Safety measures », tout en mettant la pression sur ses employés.

Lors d’une conférence de presse, animée par la TESA ce mercredi 18 mai, à l’hôtel St-Georges à Port-Louis, Suraj Ray, le président de ce syndicat réclame la révocation du Chief Financial Officer (CFO) de Mauritius Telecom, Cyprien Mateos. « Li pé mal fer so travay ! », s’insurge Suraj Ray. « Ils ne font que des erreurs et au final, ce sont nos officiers qui payent pour les pots cassés », a-t-il ajouté.

Ce qui a mis le feu aux poudres, selon Suraj Ray, c’est le partenariat entre Mauritius Telecom et France Télécom. En effet, depuis novembre 2000, suite au deal de Paul Bérenger sous le gouvernement MSM/MMM, cette entreprise française est devenue propriétaire de 40% des actions de la firme locale. « Il n’est pas normal qu’un minority share holder puisse agir ainsi », s’insurge-t-il.

Suraj Ray estime que les droits des employés de Mauritius Telecom sont bafoués. « C’est une tactique dilatoire très orchestrée et organisée de la part de la direction. Entre-temps, le stress tue les employés de MT », a déclaré le président de la TESA. Contrairement à la France, il n’y a eu, fort heureusement, aucun cas de suicide à Maurice jusqu’ici.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires