Maurice, une destination propice aux délits financiers, selon le Pr Rakesh Mohan Joshi

Avec le soutien de

Le Pr Rakesh Mohan Joshi est catégorique : Maurice est un pays propice aux crimes en col blanc. Selon lui, les autorités en&nbspsavent quelque chose, avec les scandales financiers. Le secrétaire aux affaires étrangères, Anand Neewoor, lui, défend l’image de Maurice.

Pour le Pr Joshi, les autorités mauriciennes éprouvent les pires difficultés à faire face aux scandales financiers, surtout avec le traité de non double imposition entre l’Inde et Maurice. Invité dans le cadre d’une formation&nbspde l’Indian Institute of Foreign Trade, le Pr Joshi a décrit Maurice comme un centre financier éclaboussé par des scandales. Selon lui, les autorités en savent quelque chose, puisque le pays est cité dans plusieurs scandales financiers.

C’était ce lundi 13 février 2012, lors de la cérémonie d’ouverture de l’Executive Development Programme sur le Commerce international à Ebène. Présent lors de l’ouverture de cette formation, le secrétaire aux affaires étrangères, Anand Neewoor, a rétorqué que cela ne relève que d’une perception.

Anand Neewoor avance que le traité de non double imposition entre l’Inde et Maurice ne profite pas seulement à Maurice. « Le Double Taxation Avoidance Agreement avec l’Inde remonte à 1983. A cette époque, Maurice a bénéficié de cet accord. Mais au fil du temps, les investisseurs des deux pays ont finalement pu en tirer profit. Ce n’est pas seulement Maurice qui bénéficie des concessions fiscales », souligne le secrétaire aux affaires étrangères.

Pour Anand Neewoor, ce sont les médias indiens « qui ont fait une fixation sur ce traité entre l’Inde et Maurice ». « Le Premier ministre a lors de son voyage en Inde donné des explications aux médias indiens. Il a fait comprendre que cet accord permet de booster les investissements. Maurice a renforcé toutes les législations pour empêcher l’évasion fiscale de l’Inde », soutient-il.

Dans les articles sur les scandales financiers qui éclaboussent la Grande Péninsule, Maurice est souvent citée comme le pays où des fonds auraient transité. « Il y a des personnes malhonnêtes qui utilisent le traité pour détourner le système. Mais Maurice va partager des informations avec l’Inde. Ce partage d’information est important pour la pérennité de ce lien bilatéral », explique Anand Neewoor.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x