Maurice Ile Durable : La production d’électricité de la mélasse démarre en 2011

Avec le soutien de

La production d’éthanol à partir de la mélasse débutera en 2011. Et afin d’encourager les planteurs , 35% des bénéfices de cette production leur reviendra.

C’est&nbsp en réponse à une Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition le vendredi 3 décembre que le Premier ministre Navin Ramgoolam a annoncé l’imminent début de la production d’éthanol.

Paul Bérenger. Ce dernier voulait&nbsp savoir si de nouvelles initiatives ont été prises à la suite des récentes discussions entre le chef du gouvernement et son conseiller spécial, le Professeur Joël de Rosnay, sur le projet Maurice Ile Durable (MID).

Navin Ramgoolam a ainsi rappelé que deux comités ont été institués, à savoir, un Steering Commitee ainsi qu’un comité d’évaluation regroupant des professionnels des secteurs public, privé et la société civile. Une personne spécialement dédiée à ce dossier, aura pour mission de rapporter au bureau du Premier ministre.

Au sujet de la production d’électricité à partir des vagues Navin Ramgoolam a expliqué que le Mauritius Research Council travaille en collaboration avec l’Institut National de technologie de Chennai en Inde.

Il a aussi indiqué que lors de sa prochaine visite officielle à la Réunion, il discutera du sujet avec les hauts dirigeants de l’île sœur, pays qui comme l’a rappelé Paul Bérenger, a été qualifié par le Président français Nicolas Sarkozy, de référence pour la France ainsi que le monde en matière d’énergies renouvelables.

En ce qui concerne le très controversé projet de CT Power, Navin Ramgoolam a déclaré que le rapport de son conseiller spécial daté de juillet 2009, est avant tout destiné pour son propre éclairage sur le dossier CT Power.

Rappelons que le rapport Environmental Impact Accessment (EIA) sur ce projet de production de l’électricité à partir du charbon, à Pointe-aux-Caves, Albion,&nbsp avait fait l’objet de contestation par la société civile.

« J’ai écouté le Pr de Rosnay très attentivement et je vais considérer ses recommandations. En même temps, je dois aussi recueillir d’autres avis», a-t-il répliqué.

Navin Ramgoolam a aussi rappelé les propos de son conseiller spécial, à l’effet que ce dernier « n’est pas en mesure de trancher&nbsp sur ces projets sensibles».

Le Premier ministre a également fait ressortir que si le rapport est rendu public, les personnes qui ont des «vested interests» en profiteront pour provoquer des controverses sans raison valable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires