Maurice Ile Durable : Deux ans après, le Pr de Rosnay déplore le manque de volonté politique

Avec le soutien de

Le conseiller spécial du Premier ministre en matière d’écologie, le Professeur Joël de Rosnay, constate un manque d’intérêt de la population pour ce concept. Il dénonce aussi les ministères qui ne jouent pas le jeu.

Le concept Maurice Ile Durable (MID) est-il finalement un slogan creux ? Nombreux étaient les scientifiques et les acteurs socio-économiques de l’île réunis à Réduit ce lundi 29 novembre pour un constat de l’évolution de ce projet et trouver réponse à cette question.

Lancé en grandes pompes en juillet 2008 par le ministre des Services publiques Abu Kasenally, le MID suscite beaucoup d’interrogations. Sommes-nous sur la bonne voie ? Comment allier développement et durabilité ?&nbsp De l’aveu même du conseiller spécial du Premier ministre, le Pr Joël de Rosnay, Maurice avance timidement mais sûrement.

Mais pour les scientifiques locaux, plus pragmatiques, il y a eu une petite évolution mais aucune grande révolution comme attendue. Selon l’universitaire Khalil Elahee, les choses ne bougent pas assez vite.

Quant à Patrick Ng, président de l’association des architectes mauriciens, il n’y qu’à se promener dans nos principales villes pour un constat : les bâtiments ne sont nullement en harmonie avec le concept MID. De son coté, le Dr Arjoon Sudhoo de l’association des scientifiques, il y a une prise de conscience de la part des Mauriciens, mais sans plus.

Deux ans après, le bilan n’est guère réjouissant. Selon le Pr de Rosnay, le projet n’a suscité aucun intérêt auprès de la population. Les ministères ne jouent pas le jeu non plus, selon lui. Remuant le couteau dans la plaie, le Pr de Rosnay déplore l’absence dans le Budget 2011 de mesures en faveur du MID.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires