Maurice et la République du Congo signent deux accords de partenariat économique

Avec le soutien de

Un accord de non-double imposition et un accord pour la promotion et la protection des investissements entre Maurice et la République du Congo ont été signés, ce lundi 20 décembre. Ils devraient stimuler les échanges économiques et les investissements directs entre Maurice et son nouveau partenaire africain.

C’est dans les bureaux du ministère des Finances et du Développement économique qu’à eu lieu la signature des deux accords, ce lundi 20 décembre. Pravind Jugnauth agissait au nom de la partie mauricienne alors que le gouvernement congolais était représenté par son ministre des Affaires étrangères, Basile Ikouébé.

La cérémonie fait suite à un accord cadre pour la promotion de la coopération, signé en février dernier, entre les deux pays. « Ces différents accords témoignent de la confiance qui règne entre nos deux Etats et viennent cimenter davantage nos excellentes relations » a déclaré le ministre des Finances.

L’accord de non-double imposition vise à éliminer les obstacles qui ralentissent les activités transfrontaliers et ainsi encourager les échanges économiques entre les deux pays. L’accord pour la promotion et la protection de l’investissement assure aux opérateurs économiques congolais et mauriciens d’un traitement égal aux investisseurs locaux. Il leurs garantissent, également, une protection de leurs investissement et la possibilité de rapatriement de leurs bénéfices comme de leurs capitaux.

Les deux pays espèrent accroitre les investissements étrangers directs en soutien à leur croissance économique.

«L’influx d’investissements étrangers est considéré comme étant un des principaux moteurs de la croissance économique. Ce mouvement de ressources financières génère des activités commerciales, occasionne le transfert de technologies, favorise le développement de capacités au niveau des gestionnaires et des entrepreneurs et créé des opportunités d’emploi», a affirmé Pravind Jugnauth.

Basile Ikouébé a, de son côté, fait un bref exposé des potentialités de son pays qui a, malgré la crise économique sur le plan mondial, enregistré un taux de croissance à deux chiffre. «C’est le moment d’investir dans la diversification de notre économie», soutient le ministre des Affaires étrangères congolais.

Le ministre congolais dit espérer que son pays bénéficiera du savoir faire mauricien pour développer «rapidement» le concept de zone-franche. La formation professionnelle et le tourisme sont les autres domaines où la République du Congo attend un apport des opérateurs mauriciens.

Le ministre Ikouébé a exprimé son souhait d’accueillir le plus tôt possible une délégation mauricienne à Brazaville pour explorer les possibilités de coopération dans ces secteurs.

Ces deux accords constituent une première étape dans le cadre de l’ambitieux projet de coopération triangulaire entre l’île Maurice, le Congo et Singapour.

&nbsp

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x