Maurice Allet : « Si le MMM démissionne en bloc, Le PMSD fera ce qu’il faut faire au moment venu»

Avec le soutien de

Le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) se dit solidaire du leader de l’Opposition et du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger, et accuse le gouvernement «de protéger les capitalistes».

Après un retard d’une dizaine de minutes, incluant la décoration de la table de conférence d’une longue et large banderole bleue portant le coq symbole du PMSD, Maurice Allet prend enfin la parole.

Tout cela, pour dire que le PMSD a boudé la dernière séance parlementaire « en solidarité avec le leader de l’Opposition», qui avait été expulsé de l’Assemblée nationale, par le Speaker, le 16 décembre dernier. Se montrant sous un jour loyal au MMM, le leader du PMSD défend Paul Bérenger avec ferveur «personne ne peut apprendre son travail à Paul Bérenger». Il a rappelé qu’on a aussi insulté Paul Bérenger au Parlement en le traitant de «colon», de «raciste» ou de «rat blanc».

Maurice Allet est d’avis que le speaker de l’Assemblée nationale est «allé trop loin» et que l’expulsion du leader de l’Opposition est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le leader du PMSD ne pense pas que l’expression de Paul Bérenger, «to sévé kouma la ké sat», au sujet du Ministre des Finances, Rama Sithanen, ne vaille une expulsion. Cela, alors que le Speaker, selon lui, «laisse faire quand les députés travaillistes font des commentaires déplacés. «Eric Guimbeau et moi, avons eu une rencontre avec Paul Bérenger. Si le MMM démissionne en bloc, le PMSD fera ce qu’il faut faire, au moment venu».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires