Marie Rogers donne vie à la terre rouge

Avec le soutien de

La terre, l’eau, l’air et le feu. Les quatre éléments se retrouvent dans les soixante pièces en céramique que présente Marie Rogers jusqu’au 26 avril à la galerie Imaaya, à Pointe-aux-Cannoniers.
 

Chaque objet représente la nature et l’univers. L’artiste a en fait travaillé avec l’argile de Terre-Rouge, une terre « qui date de plus de 400 millions d’années », qu’elle a décoré avec de la céramique, du verre, des émaux ou et des engobes. « C’est un plaisir de toucher, de travailler la terre », confie-t-elle.
 

A la cuisson, la terre produit des craquements, des éclatements et des phénomènes inattendus de couleurs et de luminosité. Elle prend différentes formes que l’artiste exploite ensuite selon son imagination.
 

Marie Rogers a commencé par peindre avec le groupe de Serge Constantin, avant de se passionner pour l’argile locale, « car la plasticité est différente », mais aussi en raison de sa rencontre avec un céramiste qui lui a transmis cette passion. Elle a participé à plusieurs expositions collectives et présenté en solo des tableaux non-figuratifs, en mixed media. Ses œuvres sont visibles de 10h à 17h tous les jours sauf le lundi.

 

Renseignements au 263.16.28

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires