Marchands ambulants à Curepipe: Eric Guimbeau donne raison au maire

Avec le soutien de

Le maire de Curepipe, Mario Bienvenu, a fait détruire les étals des marchands ambulants au Piton Building la semaine dernière. Une décision qui a suscité la grogne de ces derniers…

Les marchands ambulants avaient fait appel au député Eric Guimbeau pour intervenir en leur faveur. Mais ce dernier s’est rangé du côté du maire Mario Bienvenu. C’est ce qu’il leur a fait comprendre lors d’un point de presse ce vendredi 6 décembre. 
 
Le député Eric Guimbeau est catégorique : les marchands ambulants devront opérer au forum, comme leur avait annoncé le maire Mario Bienvenu. Il s’est prononcé sur la question, ce vendredi 6 décembre, lors d’une conférence de presse. Il vient ainsi mettre un terme aux espoirs de ces marchands ambulants qui avaient sollicité son intervention auprès du maire pour intercéder en leur faveur.
 
Mais, pour le leader du MMSD, demander aux colporteurs de travailler au forum veut dire leur rendre leur dignité. «Non seulement, on leur sort de l’insécurité et de l’insalubrité, on est en train de régulariser leur situation», souligne-t-il. 
 
Ils pourront y travailler 7 sur 7 sans être dérangés par les forces de l’ordre, a ajouté Eric Guimbeau. «Ils sont conscients que dans le long-terme ils en sortiront gagnants. Sauf que l’ingérence politique a dégénéré les choses…», affirme Eric Guimbeau. 
 
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x