Malakoff/Robinson : Le réaménagement de la voie d’accès réclamée par les résidents

Avec le soutien de

C’est une infrastructure routière indispensable pour non seulement les résidents de Glen Park mais surtout pour la communauté des agriculteurs. Satish Faugoo donne sa parole pour que le projet se matérialise.

De promesse en promesse, d’attente en attente, les résidents de Glen Park restent intransigeants dans leur exigence. Le réaménagement de la voie d’accès qui relie cette localité à Curepipe constitue une de leurs priorités majeures.

« Depuis au moins une quinzaine d’années, cette demande fait le va-et-vient entre les résidents de la région et le gouvernement. Il y a eu beaucoup de promesses. Jusqu’ici, aucune d’elle ne s’est traduite en action. Cette voie d’accès ne bénéficiera pas seulement aux agriculteurs mais à tous les habitants de la région de Glen Park », explique Vijay Ramjee, président de la Mauritius Agricultural Marketing Co-operative Federation (MAMCF).

Les résidents de Glen Park ne sont plus seuls à faire pression sur le gouvernement pour que ce projet se matérialise. Ils ont été soutenus dans leurs démarches par Sheila Bappoo, ministre de la Sécurité sociale et de Stéphanie Anquetil, Deputy Whip du groupe de la majorité parlementaire. La cérémonie d’ouverture de la récolte de pommes et terre et du lancement de l’édition 2012 du Potato Festival du lundi 30 juillet était l’occasion qu’il ne fallait pas rater. Les deux élus de la circonscription No 16, Vacoas/Floréal, ont profité de l’occasion pour soutenir de vive voix, la demande de leurs mandants.

Et pour cause. Le poids de la communauté d’agriculteurs de la région au niveau de la production de la pomme de terre est considérable à l’échelon national. Ils exploitent quelque 3000 arpents. Ces terres sont consacrées à la culture de légumes et de féculents, dont la pomme de terre. Ils assurent à eux seuls, 60% des besoins locaux en matière de pomme de terre.

Satish Faugoo, ministre de l’Agro-industrie, déclare que le projet de réaménagement sera mis en route. Il précise que les travaux consisteront en l’aménagement de drains pour faciliter l’évacuation des eaux pluviales et l’installation de pistes pour que la voie soit carrossable tout particulièrement aux 4x4 et aux camions. Bref, ce ne sera pas une voie de circulation conventionnelle.

La voie d’accès Malakoff-Glen Park/Robinson fait partie du patrimoine des résidents de la région. Elle était d’une utilité incontestable au temps où les moyens de transport se limitaient à charrettes et bicyclettes. Longue d’un 1,5 kms, cette voie était un raccourci entre Vacoas et Curepipe. Elle reliait le lieu dit Malakoff à la hauteur de la Maison des Eleveurs, Henrietta. Elle rejoint Curepipe au niveau de l’école primaire de Robinson. C’était une voie obligée pour tous ceux qui voulaient se rendre à Curepipe.

Sa chaussée n’a pas pu résister à une utilisation intense à laquelle, elle a été soumise. L’absence de drains n’a pas arrangé les choses. Résultat: les bas-côtés se sont affaissés. Un dénivellement s’est accentué au centre de la chaussée. Il représente un obstacle que l’essieu des véhicules ne parvient pas à éviter.

En temps de pluie, cette route est inondée. Elle est truffée de nids de poule. La conduite y est risquée. Elle constitue un véritable danger pour les utilisateurs. La vitesse y est réduite de façon considérable. Ce qui a un impact inévitable sur le budget consacré à la consommation de carburants. Bref des frais additionnels qui sont obligatoirement greffés sur le coût final des opérations des agriculteurs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires