Maladies non-transmissibles : les problèmes cardiovasculaires prennent de l’ampleur

Avec le soutien de

Les Rodriguais ont de solides raisons pour commencer à prendre soin de leur régime alimentaire. Sur les 700 personnes qui ont participé à des séances de dépistage des maladies cardiovasculaires, 110, soit une sur sept, ont été référées à l’hôpital pour des soins d’urgence. Ce qui fait dire aux responsables de la Mauritius Heart Foundation (MHF) que les séances de dépistage organisées dans cinq différentesrégions ont atteint leur but.

Plusieurs séances de dépistage des maladies cardiovasculaires ont été organisées à Rodrigues et sur 700 personnes, 110 ont été référées à l’hôpital pour des soins d’urgence. Les villagestouchés par cette opérationsont Citron Donis, Lataniers, Tamarin,Grande Montagne et Camp du Roi. Outre les 110 personnes référéesà l’hôpital, une cinquantaine ont subi des examens électrocardiogrammes. La situation est cependant qualifiée d’inquiétante par les dirigeants de cette ONG. Ces derniers ont eu fort à faire durant cet exercice de dépistage malgré l’aide d’une vingtaine de volontaires venus de Maurice.«Dimoun stress pli bokou ek labitid alimanter pa korek. Sa fer bokou ipertansion», constate Premchand Gungadin,président de la MHF. «Se katriem fwa nou vinn isi e paret bann ka pe ogmante. Kolesterol, diabet, tansion, tousala amenn maladi leker», ajoute-t-il.

En effet, comparé à celui de 2012, le nombre de cas référés d’urgence à l’hôpital cette année a considérablement augmenté, passant de 30 à 110. Il ajoute qu’il y a eu également une hausse dans le nombre de personnes venues participer à cette opération de dépistage. L’an dernier, quelque 150 personnes avaient fait le déplacement. Le Dr Arvin Rajarai qui a prêté son concours à cet exercice note pour sa part que « obesite pe vreman monte seki amenn lot bann konplikasion, enan ka nou pa inn kapav anvoy lopital, noun dir zot fer impe sport ek reteste plitar lopital.»

Les volontaires de la MHF ont eu fort à faire pendant les trois jours. Les séances de dépistage à Lataniers et à Grande Montagne ont accueilli plus de 300 personnes. Annie qui a fait le déplacement accueille favorablement une telle initiative. «Li bien bon ki enan sa. nou kapavgete koman la sante été. Mwa inn dirmwa zis mo pwa ki impe for bizin fer ennti zefor bouze ek manz mwins”. Muriel quant à elle est rassurée. « Dir mwan mo pwa ek mo longer bon net. Mo trouv sa enn bon linisiativ, tou dimoun bizin vinn teste.»

Les hommes n’étaient pas en reste, même si ce n’est pas encore la parité. Le parcours du coeur de laMHF, qui en est à sa quatrième édition,a lieu annuellement. Créée en1984, cette fondation vise à promouvoirle dépistage et à sensibiliser lapopulation sur les problèmes liés aux maladies cardiovasculaires. Elle conseille, entre autres, à avoir un régime alimentaire équilibré, faible en graisse et à faire des exercices physiques réguliers. Trente minutes de marche par jour aident, dit-on, à garder le coeur en bonne santé. Elle déconseille l’abus de d’alcool et de la cigarette.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires