Mafolofolo, c’est du diesel !

Avec le soutien de
C’était un baptême du feu international réussi pour les joueuses botswanaises de Mafolofolo qui se sont offert une belle victoire, hier soir au Gymnase le Quorum à Rose Hill, face aux Mauriciennes du Vallijee Citizens sur le score de trois sets à un (14-25, 25-23, 25-20, 25-20). Et dire que les choses avaient mal débuté pour les Botswanaises qui disputaient leur tout premier match international, en s’inclinant 14-25 dans le premier set. Ce démarrage au diesel, qui fort heureusement s’est terminé au super, s’explique par la pression de jouer à un tel niveau. “Les filles étaient très stressées et surtout très émues de disputer ce tournoi. Et comme c’est notre premier match international, elles ont pris un peu de temps avant d’oublier le poids d’une telle compétition et de retrouver leur jeu”, explique Kabo Ntshinogang, le coach de Mafolofolo. Sur les chapeaux de roues C’est vrai que les filles de Mafolofolo avaient du mal à entrer dans le match, mais une fois cette pression évacuée, elles ont admirablement profité de cette nouvelle donnée pour imposer leur jeu aux Mauriciennes, qui se retrouvaient dans une situation difficile et qui perdaient, à mesure que les minutes s’égrainaient, le contrôle du match, mais non sans se battre pour accrocher cette victoire importante pour elles. D’ailleurs, le coach Botswanais concède : “C’était une rencontre difficile, mais nous avons réussi à faire fi de l’émotion engendrée par une première joute internationale et nous avons pu revenir tranquillement dans le match.” Pourtant, données favorites de cette rencontre, les joueuses des Vallijee Citizens ont entamé ce match sur les chapeaux de roues en bouclant le premier set en 19 minutes avec une marge de 11 points sur leurs adversaires. Alors que tout portait à croire qu’il n’y avait pas de véritable difficulté pour les Mauriciennes, les Botswanaises allaient vite renverser la vapeur dans le deuxième set et n’allaient pas lâcher le morceau. “Nous avons tenté de retourner dans le match lors du deuxième set. Mais, quelque part, vu l’évolution de la rencontre, on savait que ce ne serait pas évident de revenir dans ce match. Nous nous sommes battus à tous les niveaux. Mais nous avons eu beaucoup de problèmes au niveau défensif et des blocs. De plus, dans les deuxième et quatrième sets, nous n’avons pas eu de service direct”, analyse Jean-Claude Douce, le mentor des Vallijee Citizens avant d’ajouter : “Ce fut une belle rencontre. Nous ne gagnons, certes, pas le match, mais nous gardons les yeux rivés sur la prochaine rencontre.” Toutefois, la suite du parcours sera encore plus périlleuse pour les Vallijee Citizens qui seront opposées aux Camerounaises de l’AES Sonel, vice-championnes de l’édition 2003.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires