Madagascar : vers la fin de l’interdiction du commerce de bois de rose

Avec le soutien de

Le bois de rose fait l’objet, à Madagascar, d’un important trafic, en particulier vers la Chine, malgré l’interdiction de son commerce. Mais un projet d’ordonnance permettant la vente de certains stocks de ce bois provoque actuellement l’émotion.

Selon RFI, la Banque mondiale a d’ores et déjà réagi, indiquant qu’elle pourrait interrompre ses financements dans l’environnement. L’exploitation comme la vente de bois de rose sont logiquement totalement interdits à Madagascar, mais cette interdiction est peu respectée.

Alors, ce projet permettant de légitimer le commerce de certains stocks, des saisies de l’administration par exemple, est très mal perçu. D’autant que cette ordonnance donnerait le pouvoir sur ce secteur à un nouvel organisme entièrement dépendant de l’Etat.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires