Madagascar-Sortie de crise : Ratsiraka insiste sur un sommet à Antananarivo

Avec le soutien de

Après Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka entre en scène. L’ancien Président réitère sa proposition d''''une nouvelle rencontre entre les dirigeants des partis pour résoudre la crise. (Photo : De g. à dr : Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy)

« J''appelle solennellement tous les chefs de partis politiques à se mettre autour d''une table à Antananarivo pour un dialogue, en vérité une conférence au sommet, si possible avant la fin de ce mois&nbsp », a-t-il invité dans un communiqué en date de samedi (19 mars). D''après lui, la rencontre devra être&nbsp « un dialogue véritablement malgacho-malgache sous l''égide de la Communauté internationale, l''Union africaine, la SADC, l''ONU et I''OIF ».

Durant le rendez-vous, « toutes les propositions y compris la Feuille de route seront étudiées sans méfiance, sans prévention et sans tabou après la réconciliation nationale ».

Didier Ratsiraka relaie ainsi Marc Ravalomanana qui ne cesse, ces derniers jours, de dénoncer la démarche conduisant à l’élaboration de la feuille de route. Mais il n’est pas évident que son appel soit entendu par les dirigeants et par ceux qui ont paraphé la feuille de route. Ces derniers ont enclenché la vitesse supérieure en préparant la formation du gouvernement.

Par ailleurs, les représentants des Trois mouvances se rendent ces jours-ci dans plusieurs pays de la SADC pour y expliquer leur position, sans se contenter du tour des chancelleries étrangères basées dans la capitale malgache. Leurs émissaires ont multiplié les rencontres en Afrique pour s''opposer à la feuille de route, notamment en&nbsp en Afrique du sud, au Botswana,&nbsp en&nbsp Zambie et au Zimbabwe. Objectif : convaincre les pays adhérents de la SADC sur la nécessité d''une poursuite des négociations. « Le report de la réunion de la Troïka de la SADC pour le 31 mars résulte du présent lobbying », a souligné un porte-parole de l’Opposition malgache. Effectivement, une réunion de cet organe en charge de la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité auprès de la SADC, aurait dû avoir lieu vendredi en Afrique du Sud.

(L'' Express de Madagascar)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires