Madagascar : Réunion décisive de Groupe International de contact en vue d’une sortie de crise

Avec le soutien de

Le Groupe international de contact, dont l’objectif est de trouver une sortie de crise à Madagascar, se réunit aujourd’hui à Antananarivo.

Jean Ping, le Président de la Commission africaine est arrivé dans la capitale malgache, hier. L’équipe des&nbsp médiateurs menée par l''''ancien président du Mozambique Joachim Chissano sont déjà à Antananarivo depuis le week-end. Ils rencontrent différents acteurs du monde politique et économique malgache avant le début officiel des travaux du GIC, aujourd’hui, 6 octobre.

L’impasse dans la mise en œuvre des « Accords de Maputo » sera au centre des discussions. Ces accords signés par les représentants des quatre mouvances politiques menées par les anciens présidents de la République et de Président de la Haute&nbsp Autorité de Transition (HAT) prévoient la constitution d’un gouvernement de consensus.

Cela n’a pas encore été réalisé. Andry Rajoelina, le Président de la HAT a, unilatéralement, formé un gouvernement au sein duquel se retrouvent des proches du Président Marc Ravalomanana.

La venue des membres de l’équipe de médiation n’est pas appréciée par des éléments du camp d’Andry Rajoelina. Ils se disent offusqués après le camouflet qu’a reçu Andry Rajoelina aux Nations Unies la semaine dernière. On se souvient que le Président de HAT, n’a pu s’adresser à l’Assemblée Générale de l’ONU, en raison d’une objection logée par la République Démocratique du Congo, au nom des pays membres de la communauté Etats de l’Afrique australe (SADC).

En cas d''échec de la réunion d’aujourd’hui, la communauté internationale pourrait être amenée à prendre des mesures draconiennes contre Madagascar.

Un diplomate en poste à Antananarivo a déclaré au quotidien l’Express de Madagascar que «&nbsp C’est au cours de la réunion de ce mardi que nous en parlerons. Et la communauté internationale va se positionner à l’issue du rendez-vous». Il a aussi ajouté que nous sommes en fin de calendrier, période où les pays partenaires auront à décider sur l’engagement de l’argent de leurs contribuables en 2010. En cas d’absence de décision ou de décision négative vis-à-vis de Madagascar, il n’y aura pas de déblocage de fonds».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires