Madagascar: Les députés européens réclament des sanctions contre le régime Rajoelina

Avec le soutien de

Le Parlement européen a vivement critiqué le régime d’Andry Rajoelina, le président de la Haute Autorité de Transition à Madagascar. Les eurodéputés réclament des sanctions contre l’actuel pouvoir malgache.

"Le régime illégal en place continue de défier la communauté internationale" et "monopolise les pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire ainsi que les médias", accusent les eurodéputés&nbsp dans une résolution adoptée à par le parlement européen à Strasbourg.

Les élus dénoncent "les violations généralisées des droits humains, le harcèlement et l''''arrestation arbitraire de parlementaires, de religieux et de membres de la société civile, (...) le pillage des églises et l''intimidation de la presse", ainsi que "les arrestations et tortures de civils et d''hommes politiques".

Le Parlement européen "désapprouve toute tentative de M. Rajoelina d''organiser unilatéralement des élections". Celles-ci sont théoriquement prévues le 20 mars, mais l''homme fort de la Grande Ile a annoncé fin janvier qu''elles pourraient être reportées.

Le Parlement "ne soutient que des élections préparées par un gouvernement consensuel", tel que prévu dans les accords conclus entre les principales mouvances politiques malgaches, en août, à Maputo puis en novembre à Addis-Abeba.

"En cas de non-respect" de ces accords, les parlementaires demandent que "des sanctions individuelles et ciblées soient prises sélectivement à l''encontre des dirigeants actuels de la Haute autorité de transition".

Le Parlement européen réclame enfin "une enquête internationale indépendante sur tous les meurtres politiques à Madagascar, toutes les violations des droits de l''homme et tous les actes de répression perpétrés par les forces de sécurité et l''armée".

Madagascar, est plongée dans une crise politique grave depuis fin 2008, qui a conduit à l''éviction en mars 2009 du président Marc Ravalomanana et à son remplacement par son principal opposant et ancien maire d''Antananarivo, Andry Rajoelina, 35 ans, soutenu par l''armée.

(Source: Memento.fr)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires