Madagascar : le torchon brûle entre Andry Rajoelina et son Premier ministre Omer Beriziky

Avec le soutien de

Rien ne va plus entre le président de la Transition et le chef de son gouvernement. Andry Rajoelina souhaite révoquer son Premier ministre, Omer Beriziky, pour avoir freiné la tenue du scrutin présidentiel prévu au départ en mai prochain et d’avoir ralenti la mise en place du découpage des circonscriptions électorales.

En marge d’une cérémonie officielle début février, Andry Rajoelina a déclaré que la préparation des textes électoraux «relève du gouvernement, mais qu’il démissionne s’il ne peut pas le faire… Si certains responsables ne se sentent pas capables d’accomplir leur mission, qu’ils démissionnent», visant explicitement Omer Beriziky.

Ce dernier a réagi à ces attaques en affirmant qu’il ne quitterait pas son poste sous la pression. Il a également indiqué que selon la Feuille de route de Maputo signée le 17 septembre 2011 par la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe), et plus particulièrement de l’article 31, «aucune procédure d’empêchement ou de destitution du président de la Transition, ni aucune motion de censure à l’encontre du gouvernement de la Transition, ni aucune mesure de dissolution du parlement de la Transition ne peuvent être exercées pendant la Transition».

Source&nbsp:&nbspL’Express de Madagascar

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires