Madagascar : La tenue des législatives confirmée

Avec le soutien de

La Transition confirme la tenue des législatives pour le 16 mars 2011. La décision risque de provoquer des remous au niveau national et international.

L''''Exécutif de la transition persiste et signe. Il confirme la tenue des législatives au 16 mars 2011, selon le calendrier établi par l''accord politique d''Ivato. Le décret de convocation a été publié par la présidence de la Haute autorité de la transition (HAT) le 19 décembre 2010. Il est censé avoir été pris en conseil du gouvernement le 14 décembre, selon un communiqué de la direction de la communication. Mais pour une raison qu''on ignore, la Primature n''a pas cru bon de le divulguer le jour même.

La tenue des législatives du 16 mars confirme la volonté du régime de transition de poursuivre la voie qu''il a tracée. L''hypothèse d''une surenchère en vue du dialogue de sortie de crise en cours existe.

À la lecture du décret, la phrase lancée par le Premier ministre, Camille Vital, vendredi à Mahazoarivo prend tout son sens. « Le train est en marche mais n''a pas encore trouvé sa vitesse de croisière », avait-il lancé lors de sa rencontre avec Leonardo Simao, émissaire de la Commaunauté de développement de l''Afrique australe (SADC). « J''espère que ceux qui ne sont pas encore dedans pourront le rattraper », avait-il ajouté.

La déclaration du chef du gouvernement semble, a priori, s''adresser aux mouvances des trois anciens présidents. Mais celles-ci prennent une autre dimension depuis hier. La tenue des législatives remet en question, à moins de le rejeter, le processus de dialogue appuyé par la communauté internationale. Cette dernière, par le biais d''un projet de mise en place d''un bureau de liaison, projetterait de lancer un chantier pour préparer le terrain, en vue des élections, en cas d''accord entre les partis politiques. La convocation des électeurs risque d''annihiler l''initiative.

Interrogé sur l’organisation du scrutin, Me Hery Rakotomanana, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) se dit prêt à relever le défi. « La CENI est parée si c''est la volonté de tous. Nous sommes en train de recenser les électeurs pour la confection de la liste électorale. Les gros travaux ont été réalisés lors du référendum », assure-t-il.

(Source: L’express de Madagascar)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires