Madagascar : la recette fiscale dépasse les objectifs

Avec le soutien de

La recette fiscale a atteint 103 % des objectifs fixés à la fin du mois de février. Une performance expliquée par l’efficacité des réformes administratives.

Les finances tiennent bon malgré la crise. La recette fiscale affiche même une performance inattendue sur les deux premiers mois de l’année. Les objectifs fixés par loi de finances ont été atteints à 103 %, à la fin du mois de février. Ce chiffre devrait être dépassé à la fin du mois de mars au vu des résultats réalisés jusqu’ici. Pourtant, aucune augmentation ni création de taxe n’a été décidée, cette année. Techniquement, l’efficacité des réformes administratives mises en œuvre par le ministère des Finances et du Budget expliquerait cette bonne performance.

« Le paiement d’impôts par virements ainsi que le paiement obligatoire par chèque des transactions, pour les contribuables assujettis à la TVA, sont, entre autres, à l’origine de cette augmentation. Ces mesures ont permis de réduire de façon significative les fausses déclarations et les fraudes », expliquent les proches collaborateurs de Hery Rajaonarimampianina (photo, à gauche), ministre des Finances et du Budget.

La bonne santé des recettes fiscales est synonyme de sérénité pour le régime de transition, compte tenu de la conjoncture actuelle (crise politique). Avec la suspension des aides internationales, Madagascar ne peut compter que sur lui-même.
Une lourde mission pour le ministre de Hery Rajaonarimampianina qui a joué et jouera certainement encore un rôle crucial dans la vie du pays pour les mois à venir. Le grand argentier d’Andry Rajoelina a été un véritable « gardien » des ressources du pays avec la politique d’austérité draconienne imposée par le régime. Un rôle qui lui a certainement valu l’hostilité de certains de ses collègues du gouvernement, ainsi que des autres institutions.

Dossiers délicats

Mais « ce mauvais rôle » a malgré tout fait du patron des finances et du budget du pays un des hommes de confiance du président de la Transition. Il est souvent envoyé au front pour gérer les dossiers délicats, comme les tentatives d’exportation illicite de bois de rose, ou la recherche de solution face à la flambée du prix du riz ( photo à droite).

Pour revenir à la recette et à l’administration fiscale, les réformes se poursuivront sous la houlette de la Direction Générale des Impôts, et se baseront surtout sur l’élargissement de l’assiette fiscale et la lutte contre la fraude.

&nbsp

&nbsp

&nbsp

&nbsp

&nbsp

(Source: L’Express de Madagascar, 24 mars 2011)

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x