Madagascar : la mouvance de l’opposition menée par Albert Zafy se radicalise

Avec le soutien de

La mouvance Zafy persiste et signe dans sa démarche d’incarner la principale figure de l’opposition, non seulement au pouvoir de la Transition, mais aussi à la Feuille de route promulguée officiellement, jeudi, après ratification par le Parlement. 
 
Ainsi, la mouvance de l’ancien Président de la République Albert Zafy, n’envisage pas de déroger à sa règle à l’avènement de 2012. Hier, Lalatiana Ravololomanana, une figure emblématique de cette entité, a résumé ce que sera l’année à venir pour sa mouvance en affirmant que « la lutte continue ».
 
La dernière sortie de la mouvance Zafy, hier vendredi  30 décembre, à la Villa Elisabeth, en présence de ses ténors, tend à radicaliser la démarche. En effet, elle ne pense pas céder aux sirènes du pouvoir, ni faire des concessions. Et ce, ni sur ses positions, ni sur ses revendications. 
 
À ce propos, tout en haut de la liste se trouve la libération des détenus politiques. L’ultimatum lancé à l’encontre du pouvoir a même été renouvelé. «Nous concédons la journée d’aujourd’hui pour la libération des détenus politiques », avait alors déclaré Lalatiana Ravololomanana.
 
La mouvance Zafy n’exclut pas non plus de recourir une fois de plus au Premier ministre, Jean Omer Beriziky, « afin de lui rappeler ses propos et engagements ».
 
Fidèle à ses précédentes affirmations, la mouvance Zafy a énuméré ses revendications, de la libération des détenus politiques à la réouverture des médias fermés, sans oublier l’interdiction de manifester à lever.
 
L’express de Madagascar
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires