Madagascar : l’opposition propose une autre feuille de route

Avec le soutien de

La délégation des Trois mouvances (opposition)&nbsp a proposé à la SADC une autre feuille de route. Un doublon de celle paraphée à Ivato.

L''''opposition malgache a saisi le médiateur de la Communauté de développement d''Afrique australe (SADC), Joaquim Chissano, pour remettre en cause la méthode avec laquelle son émissaire, Leonardo Simao, a géré les négociations de sortie de crise.

Elle s''est plainte que l''équipe de la médiation internationale, chargée de recueillir les avis des politiciens en vue de l''élaboration de la Feuille de route, paraphée au Centre de conférences international à Ivato, ait rejeté ses propositions de solution. C''est pourquoi elle a effectué une offensive diplomatique en Afrique.

Les membres de la délégation des mouvances alliées Ravalomanana, Zafy et Ratsiraka, qui ont mené le lobbying en Afrique, ont présenté, lundi, leur rapport de mission à l''ancien président de la République, Albert Zafy. Cela s''est déroulé à son domicile à la villa La Franchise à Ivandry. « Des propositions sous forme de Feuille de route ont été mises à la disposition de Joaquim Chissano ainsi qu''aux hautes autorités de la Zambie et du Botswana », a confié Roland Ravatomanga de la mouvance Ravalomanana.

A noter que la Zambie préside actuellement la Troïka, l''organe en charge de la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité auprès de la SADC, tandis que le Botswana abrite le siège de la cette instance régionale.

Conférence au sommet

Selon Roland Ravatomanga, ce document permet à la médiation internationale de mieux comprendre la situation, afin de mettre en place une véritable Feuille de route qui conduira effectivement à la sortie de crise. « Tant qu''elle n''est pas définie, aucune nomination du Premier ministre de consensus ne devrait avoir lieu », a-t-il soutenu pour s''opposer à la démarche prônée par les partisans de la Feuille de route paraphée à Ivato.

De son côté, Régis Manoro de la mouvance Zafy, un autre membre de la délégation, a insisté sur la tenue d''une conférence au sommet entre les quatre chefs de file de mouvance ainsi que quelques dirigeants de groupements politiques. Réunion qui se tiendra à Antananarivo pour examiner la voie « consensuelle et exclusive » de sortie de crise.

Dans le camp des pro-régime, Julien Reboza, secrétaire général de l''Union des démocrates et républicains pour le changement (UDR-C), a montré sa réticence devant l''approche des Trois mouvances. Il a déclaré que la Feuille de route paraphée à Ivato est en train de s''appliquer, actuellement. « La SADC reconnaît déjà la présente Feuille de route. Nous sommes arrivés au point de non retour », a-t-il réagi au téléphone.

(Photo : (de g. à dr.) Benjamin Andriamihanta, Régis Manoro et Roland Ravatomanga.)

(L’Express de Madagascar, 22 mars 2011)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires