Madagascar : Beriziky plaide pour la CENIT auprès de l’Union européenne

Avec le soutien de

Le chef du gouvernement réclame une aide financière pour la CENIT afin d’assurer l’indépendance de l’organe chargé de préparer et d’organiser les élections.

&nbsp

Le Premier ministre, Omer Beriziky, réclame un appui financier en faveur de la Commission électorale nationale indépendante (CENIT). Il l’a affirmé, samedi,&nbsp lors de sa rencontre avec la délégation du Congrès américain, et au cours de laquelle il a parlé de&nbsp ses discussions avec des responsables de l’Union européenne pendant son&nbsp récent déplacement à Bruxelles.

&nbsp

Le Premier ministre rappelle également sa position concernant les relations de l’organe chargé de préparer et d’organiser les élections avec les acteurs politiques. « Il ne faut pas que les autorités s’immiscent dans les travaux de la CENIT. Il faut accorder à cette dernière son indépendance », martèle-t-il.

&nbsp

Aide conditionnée

&nbsp

À entendre Omer Beriziky, l’Union européenne prévoit une aide de 17 millions d’euros pour l’organisation des élections dont deux pourraient être débloqués d’une manière rapide. « Cette aide est conditionnée par la publication d’un calendrier électoral précis par la CENIT », précise le Bureau du Premier ministre.

&nbsp

De leur côté, les États-unis « conseillent » le respect des recommandations des experts onusiens. « Les membres de la délégation du Congrès américain (en visite dans la Grande Ile) avaient indiqué qu’il serait judicieux de suivre ces recommandations en matière de calendrier électoral », rapporte le chef du gouvernement.

&nbsp

Pour l’instant, la CENIT ne baisse pas les bras pour convaincre les partenaires techniques et financiers de la possibilité de la tenue des élections cette année.

&nbsp

Lanto Rakotomavo, vice-présidente du Conseil supérieur de la transition (CST) tempère et rappelle les dispositions de la Feuille de route. « Pour l’instant, la CENIT tente toujours de convaincre la communauté internationale []de la possibilité de la tenue des élections en novembre]. Elle ne s’est pas encore prononcée sur le calendrier électoral. Pour l’instant, il n’y a encore rien d’officiel. La Feuille de route prévoit une déclaration commune entre les Nations unies et elle pour ce qui est du calendrier électoral. Pour l’instant, il n’y a encore rien d’officiel », avance la secrétaire national du parti Tanora Malagasy vonona (TGV), fondé par Andry Rajoelina, président de la transition.

&nbsp

Dialogue politique en septembre

&nbsp

Le Premier ministre Omer Beriziky annonce la reprise du « dialogue politique avec l’Union européenne ». À entendre le Bureau du chef du gouvernement, ce rendez-vous est « prévu pour fin septembre ». Il s’agit d’une rencontre pour « préparer les négociations pour le 11è FED et envisager une levée progressive des sanctions prévues par l''''article 96 de l''Accord de Cotonou si un calendrier précis de sortie de crise est établi ».

&nbsp

Outre l’aide électorale conditionnée, le chef du gouvernement réitère la possibilité d’extension de l’aide de l’Union européenne en dehors des 100 millions d’euros déjà alloués pour les couches de population vulnérable. Il confirme l’annonce faite par l’Union européenne à l’issue de sa rencontre avec Andris Piebalgs, commissaire chargé de développement le 2 juillet à Bruxelles.

&nbsp

( Photo&nbsp: Le Premier ministre Omer Beriziky, à son arrivée à l’aéroport internationale d’Ivato).

&nbsp

(Iloniaina Alain/L’Express de Madagascar).

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires