Madagascar : Béatrice Atallah à la présidence de la Commission électorale indépendante

Avec le soutien de

La présidente de la CENIT a été connue, vendredi, après différentes phases d''''épreuve s''étalant sur une journée. Il s''agit de la&nbsp magistrate Béatrice Atallah.

Enfin, une femme à la tête d''une institution de la Transition. Béatrice Jeanine Atallah est sortie vainqueur de l''élection du président de la Commission électorale nationale indépendante pour la Transition (CENIT), après deux tours de vote secret. Elle a obtenu 14 voix des commissaires électoraux nationaux contre 7 en faveur de son collègue magistrat, Philippe Andrianjanahary, vendredi. Tout s''est passé sous les yeux des représentants du bureau de liaison de la Communauté de développement d''Afrique australe, aperçus dans la salle de réunion de la CENIT.

Béatrice Jeanine Atallah se serait attendue au pire en boudant les décomptes des voix au siège de la CENIT à Alarobia, vendredi. Alors que les dix-sept candidats à l''élection ont été tous invités pour le rendez-vous. Cependant, la dame aurait fait preuve de détermination pour affronter les membres de la CENIT lors de la séance d''exposé de quinze minutes par candidat, le matin.

Des indiscrétions ont confié que Béatrice Jeanine Atallah aurait essayé de convaincre les membres de la CENIT à voter en sa faveur en leur rassurant sur sa capacité de négociation afin que la Commission électorale ait « dans les brefs délais » le soutien financier de l''État avant tout éventuel financement des bailleurs de fonds. « Cela ne devrait pas compromettre l''indépendance de la CENIT étant donné que c''est l''argent du peuple, non pas celui d''un homme ou d''un parti », a-t-elle soutenu, jeudi, lors d''un entretien.

Capacité de négociation

A noter qu’au premier tour de l''élection, le tableau de la CENIT a affiché sept voix pour Béatrice Jeanine Atallah, cinq pour Philippe Andrianjanahary, trois pour Ndriana Mamy Ralaiariliva. Hary Tiana Ralevason et André Rasolo ont chacun obtenu deux voix.


La présidente de la CENIT prêtera serment devant la Cour suprême au plus tard dans quarante-huit heures après son élection, soit lundi ou mardi, suivant les dispositions régissant l''Institution.

Un long parcours

Béatrice Jeanine Atallah a été membre du Conseil national électoral durant sept ans, de 2002 à 2009. Pendant cette période, elle a effectué différentes missions d''observation en matière d''élections dans divers pays africains, francophones et européens. Sur le plan professionnel, Béatrice Jeanine Atallah est magistrat à la Cour d''appel d''Antananarivo depuis trois ans tout en portant le titre de Chargée de mission auprès du ministère des Finances et du budget. Elle est titulaire du certificat de Fin de cycle en études diplomatiques supérieures, délivré par le Centre d''études diplomatiques et stratégiques.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires