Métro léger : un rapport du Singapore Mass Rapid Transit sera reçu vers le mois d’avril 2011

Avec le soutien de

La question de métro léger a de nouveau été évoquée lors de la Private Notice Question (PNQ), au Parlement, ce mardi 14 décembre. Le ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Anil Bachoo, a notamment indiqué que le Singapore Mass Rapid Transit soumettra un rapport dans quatre mois.

C’est en répondant à une partie de la PNQ portant sur la question de financement du métro léger que le ministre Bachoo a déclaré quand le rapport du SMRT sera soumis dans quatre mois. Ce qui permettra de déterminer quelles options de financement seront retenues, dont un partenariat public/privé.

Dans sa question initiale, le leader de l’opposition, Paul Bérenger, demandait au ministre Bachoo de donner des précisions sur l’étude menée sur les aspects financiers avec des détails sur les derniers chiffres relatifs au coût et sur le mode de financement proposé.

Paul Bérenger voulait aussi savoir si une étude de faisabilité allait être menée. Enfin, il s’est intéressé aux offres éventuellement reçues, réclamant des détails à ce propos, y compris sur une éventuelle ligne le long de la Nationale de Curepipe à Port-Louis en passant par Réduit.

Avant de répondre à la première partie de la PNQ, Anil Bachoo a signalé que le dossier du métro léger a été largement débattu au Parlement. Les derniers débats sur la question remontent au 3 août dernier, lors d’une autre PNQ. Il a ensuite rappelé que le gouvernement a déjà pris une décision à ce propos et qu’après la visite du Premier ministre à Singapour en septembre, des discussions ont déjà démarré avec la Singapore Corporation Entreprise (SCE) pour la mise en place d’un Light Rapid Transit System (LRTS) à Maurice.

A propos de la SCE, Anil Bachoo a fait ressortir qu’elle travaille tant avec les agences gouvernementales qu’avec le privé. Il devait ajouter qu’un Steering Committee institué pour suivre ce dossier a tenu sa première réunion le 7 octobre 2010. Ce comité a ainsi décidé de formuler une demande à la SCE pour une assistance technique concernant la mise en place du LRTS à Maurice.

Le Singapore Mass Rapid Transit a ainsi accepté de fournir une assistance technique à Maurice pour la mise en oeuvre du Rapid Transit System.

Anil Bachoo a insisté sur le fait que le gouvernement compte adopter une approche axée plutôt sur la mise en œuvre du projet que sur des études supplémentaires. Tous les rapports déjà élaborés sur le métro léger ont ainsi été transmis au SMRT pour une évaluation juste des aspects techniques et financiers du projet, y compris le tracé éventuel. Le SMRT évaluera les risques opérationnels, financiers et techniques et se penchera sur les dernières estimations du coût.

Pour la deuxième partie de la PNQ, à propos d’une éventuelle étude de faisabilité, le ministre du Transport a fait ressortir qu’il n’y en aura pas d’autres sur la structure du projet, mais éventuellement sur l’aspect économique.

Anil Bachoo, répondant à la dernière partie de la PNQ, a déclaré qu’aucun appel d’offres n’a été lancé jusqu’à présent et que le tracé n’est pas limité à celui de l’ancien chemin de fer. Il ajoute que le SMRT doit également se pencher sur les possibilités d’extension de la ligne du métro léger dans les régions avoisinantes, dont les nouvelles zones urbaines. L’objectif, soutient le ministre, est de toucher le maximum de passagers possibles.

Dans une question supplémentaire, Paul Bérenger s’est intéressé au coût, soulignant qu’en 2001, l’estimation était de Rs 6 milliards, avant de passer à Rs 10/15 milliards. Anil Bachoo a répondu que cette estimation sera très bientôt connue.

Le leader de l’opposition a ensuite signalé que le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, avait annoncé le 30 novembre dernier au Parlement qu’il y aurait une étude de faisabilité. Le ministre du Transport a répondu que cette étude ne portera pas sur la structure du projet mais sur l’aspect financier.

Paul Bérenger a demandé à Anil Bachoo si les deux types de métro en opération à Singapour - les full fledged, avec de gros véhicules, et le NRT, avec de petits véhicules – correspondent à ce que l’on désire pour Maurice. Le ministre a répondu que le Premier ministre est en faveur d’un système moderne, adaptable aux conditions de Maurice. Il ajoute que les experts singapouriens ont toutes les compétences pour recommander un système et des équipements convenant à Maurice ?
Lors des interpellations suivantes, Anil Bachoo devait indiquer que la Banque mondiale est au courant des progrès dans ce dossier, que le trajet, avec d’éventuelles déviations, tiendra compte des besoins d’un maximum de personnes.&nbsp


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires