Lutte contre la piraterie dans l’océan Indien : Maurice prête à recevoir 35 détenus somaliens

Avec le soutien de

Le Premier ministre a affirmé que Maurice pourrait accommoder 35 pirates somaliens, pour le moment. Navin Ramgoolam répondait à une question parlementaire&nbspdu député Veda Baloomoody, ce mardi 23 octobre.

Les dispositions ont été prises pour que les procédures légales et pénitentiaires soient suivies pour 35 détenus trouvés coupables de piraterie dans les eaux mauriciennes. « Nous sommes prêts mais, pour le moment, nous ne savons pas quand le procès peut démarrer », affirme le Premier ministre lors de la séance de questions qui lui étaient adressées.

Le député du Mouvement militant mauricien Veda Baloomoody avait préalablement interrogé Navin Ramgoolam sur la date du début du procès des pirates somaliens ainsi que le coût généré par les procédures.

Dans un premier temps, le Premier ministre a affirmé que des accords de principe avaient été signés en Maurice et l’Union européenne, notamment pour le transfert des pirates somaliens. Il s’avère que 3 millions d’euros avaient été alloués pour l’aménagement de la prison ainsi que pour le transfert des pirates. Ensuite, une somme additionnelle de 1, 8 millions d’euros avait été accordée pour les frais administratifs et la rémunération des interprètes.

Navin Ramgoolam a ajouté que d’autres accords de principe avaient été signés entre le Royaume-Uni, d’une part, et la Somalie, d’autre part, et Maurice. Le Premier ministre n’a pas manqué d’ajouter que, selon le International Maritime Bureau, le nombre d’interventions illicites des pirates somaliens a considérablement baissé, passant de 163 l’an dernier à 69 cette année.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires