Lutte anti-drogue : les mères des toxicomanes veulent manifester devant le Parlement

Avec le soutien de

Les mères des toxicomanes, ont exprimé leur état d’âme, à l’église Saint Sacrement de Cassis, lors d’une veillée musicale le dimanche 26 juin. Elles ont fait part de leur intention de manifester devant le Parlement prochainement.

Amères, tristes et révoltées. Les&nbsp mères dont leurs enfants sont affectés par le fléau de la drogue, ont, à tour de rôle, partagé leur calvaire lors d’un concert pour marquer les&nbsp 25 ans du Groupe A de Cassis, ce dimanche 26 juin, . Invitées à prendre la parole, elles ont lancé un appel à toutes les autres mamans&nbsp vivant des situations similaires, pour qu’elles ne délaissent pas leurs enfants. « Si vous les abandonnez, ils chutent complètement », a lancé Marie Claire, une habitante de Pointes-aux-Sables.

Marie Claire, a aussi conseillé aux parents, de toujours prendre le soin d’accompagner leurs enfants, lorsqu’ils se rendent à des visites médicales. « Lorsqu’un drogué, ou un séropositif, se rend à l’hôpital, il est toujours humilié par personnel hospitalier, c’est pour cela les&nbsp parents doivent être à leurs côtés », a-t-elle lancé.

Elle a profité de l’occasion pour lancer un appel au public pour manifester contre le trafic de drogue, devant l’Assemblée nationale. « Il nous faut aller manifester notre souffrance, notre amertume, notre colère, devant le Parlement. Il nous faut faire pression pour que le gouvernement prenne les mesures nécessaires, car nous les mères de drogués, nous en avons assez de la situation actuelle», a déclaré Marie Claire.

Plusieurs artistes ont&nbsp participé au concert sur le parvis de l’église du Saint Sacrement à Cassis. Parmi Eric Triton, le Père Laurent Rivet, le groupe Windblows, Nitish Joganah, Sandra Mayotte, Clarel Armel, entre autres. Ils ont, chacun tour à tour, véhiculés des messages, afin de sensibiliser le public aux méfaits du trafic de drogue. Ils ont tous dénoncé les trafiquants, à l’instar du chanteur du groupe Latanier&nbsp qui a déclaré « nous savons tous d’où vient la drogue, nous savons tous qui sont les trafiquants&nbsp », a crié l’artiste.

Cadress Rungen, un des fondateurs du Groupe A de Cassis et directeur de Lacaz A, s’est dit inquiét de&nbsp la prolifération de la drogue à Maurice. Il s’est aussi joint aux propos du politicien Madan Dulloo tenu à la mairie de Port-Louis, mercredi dernier lors d’un forum organisé par le centre Idrice Goomany. Dulloo avait réclamé l’institution d’une nouvelle commission d’enquête sur le trafic de drogue. « Je suis entièrement pour&nbsp la mise sur pied d’une comité d’enquête sur ce&nbsp trafic», a indiqué le travailleur social. Ce dernier, s’est néanmoins dit satisfait de l’annonce de la ministre de la Santé Maya Hanoomanjee, qui a fait part de son intention de revoir les fonds des organisations non gouvernementales, ainsi que le fonctionnement de la NATRESA.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires