The Lone Ranger : la renaissance

Avec le soutien de

Le légendaire Lone Ranger, star d’une série télé américaine des années 50, est de retour sur grand écran, dix ans après sa dernière apparition au cinéma.

Le peau-rouge Tonto est désormais un vieillard. Se remémorant ses beaux jours, il raconte à un jeune garçon les aventures du Lone Ranger, un héros légendaire. Après avoir miraculeusement survécu à une embuscade tendue par le criminel Butch Cavendish, le Texas Ranger John Reid s’est lancé à la poursuite de ses assaillants avec l’aide de Tonto, son ami indien. Le duo remonte jusqu’au hors-la-loi, dévoilant du coup un complot beaucoup plus grave impliquant des responsables du chemin de fer.

Dans son ultime mission, le justicier solitaire s’attelle à la protection de Rebecca, la veuve de son frère, et de son neveu, qui sont à leur tour la proie des bandits.

Cette énième adaptation cinématographique des aventures du fameux héros américain a permis la re-formation du duo gagnant de Pirates des Caraïbes : Gore Verbinski et Johnny Depp. L’interprétation de ce dernier, qui incarne Tonto, rappelle d’ailleurs son personnage de Jack Sparrow dans le blockbuster de Disney.

On pourrait accuser The Lone Ranger, Naissance d’un héros, également produit par Disney, de fairedu neuf avec du vieux et de manquerd’originalité. Depuis sa créationen 1933, le Lone Ranger, qui est considéré comme un précurseur des super-héros de Marvel et de Stan Lee, a déjà été le sujet de  nombreux films, dessins animés,bandes dessinées, séries télévisées et radiophoniques. Ensuite, ce film a un arrière-goût prononcé de flibuste caribéenne.

Toutefois, The Lone Ranger, Naissance d’un héros séduira sans aucun doute les plus jeunes, les amateursde films d’aventures, les nostalgiques du célèbre justicier et ceux qui ont apprécié Pirates des Caraïbes.Car, même si les spectateurs connaissent maintenant par cœur la recette gagnante de la saga loufoquede la flibuste caribéenne, elles’adapte fort bien aux sols arides de l’Ouest américain. Action, humour et rebondissements s’enchaînent aussi rapidement que sont tirées les balles du colt du cow-boy.

Le film a toutefois été une déception au box-office américain, Disney ayant ciblé sa campagne marketing sur les plus jeunes. La surprise a été de taille lorsque les responsables de la boîte ont découvert que plus de la moitié des spectateurs qui l’ont vu étaient âgés de plus de 25 ans, tandis qu’un quart d’entre eux dépassaient la cinquantaine.

La bande-annonce ci-dessous

Salles et horaires

Star - Caudan

15 août      salle 2        11h00        13h45        18h00        21h00

16 août      salle 2        11h00        13h45        18h00        21h00

17 août      salle 2        11h00        13h45        18h00        21h00

18 août      salle 2        11h00        13h45        18h00        21h00

19 août      salle 2        11h00        13h45        18h00        21h00

20 août      salle 2        11h00        13h45        18h00        21h00

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires