Local Government Bill : « Six ans d’attente pour une loi bancale », s''insurge Paul Bérenger

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition estime que le Local Government Bill, qui doit être présenté à l’Assemblée nationale prochainement, a été bâclé. Lors du meeting du Mouvement militant mauricien (MMM) dans la soirée de ce vendredi 10 juin à Beau-Bassin, Paul Bérenger a, cependant, soigneusement épargné le Premier ministre, Navin Ramgoolam.

Le MMM lance une série de meetings dont celui de ce vendredi 10 juin était le premier. Lors de son intervention, Paul Bérenger a longuement critiqué la nouvelle loi sur les Collectivités locales telles que présentée par le ministre de tutelle, Hervé Aimée. Le leader du MMM soutient que le gouvernement a pris six ans pour préparer une loi et qu’au final « nous nous retrouvons avec un véritable ‘galimatia’ ».

Dans la même foulée, Paul Bérenger estime que la législation à venir est une insulte envers les habitants des régions rurales. « Ils avaient promis de mettre certaines régions rurales sur le même pied d’égalité que les régions urbaines. Aujourd’hui, ils traitent ces gens, qui étaient dans l’attente, de manière méprisante et insultante. Comment Pravind Jugnauth peut-il dire qu’il n’y a pas d’argent pour ce projet ? », se demande le leader mauve.

Revenant sur l’interdiction annoncée des membres de l’Assemblée nationale à se porter candidats aux élections municipales, Paul Bérenger affirme que c’est une atteinte à la démocratie. D’autre part, il a repris le thème principal de la dernière campagne électorale qui a également servi dans le cadre de la mobilisation pour le meeting du 1er mai dernier : « scandal lor scandal », scande-t-il à nouveau.

Pour Paul Bérenger, les prochaines élections municipales seront un tremplin qui permettra à son parti de reconquérir le pouvoir au niveau national. « Le but du MMM est de reprendre les cinq municipalités. Après avoir redressé les administrations régionales, nous redresserons le pays », soutient-il.


Les principaux dirigeants du MMM se sont également adressés à la foule présente. Ils sont chacun revenus sur les sujets qu’ils défendent régulièrement au Parlement. Notamment, l’éducation pour Steeve Obeegadoo, l’égalité des genres et la famille pour Arianne Navarre-Marie, la sécurité intérieure pour Alan Ganoo et l’économie pour Kee Chong Li Kwong Wing.

De son côté, Reza Uteem a réclamé le remplacement de Rashid Beebeejaun à la tête du ministère des Utilités publiques pour son « incompétence sur le dossier de l’eau », à l’image de l’ajustement ayant amputé Showkutally Soodhun du portefeuille du Commerce.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires