Liste des candidats du Remake 2000: tractations pour un ticket

Avec le soutien de

L’alliance MMM-MSM à La Caverne le 9 janvier dernier.

Pour l’opposition, la bataille électorale a commencé dans certaines circonscriptions. Elle concerne des politiciens du même camp qui se battent pour une place sur la liste des candidats… L’heure est, en effet, au choix. Une rencontre qualifiée d’importante est prévue lundi entre le leader du MMM et celui du MSM.

Paul Bérenger et Pravind Jugnauth ont tous deux admis, jeudi dernier, que la préparation de la liste des candidats pour les prochaines élections générales s’avère bien plus difficile que prévu. Le leader du MMM a été franc et direct: «Cette liste ne sera finalisée qu’à la veille des élections.» Des élections qui peuvent se tenir dans 20 mois si la majorité gouvernementale tient jusque-là.

En tout cas, sur le terrain, les réunions politiques se succèdent dans certaines circonscriptions et on assiste à une valse des députés actuels de l’opposition et d’autres candidats potentiels. «On se croirait en campagne électorale et pourtant on est si loin des élections», lance un conseiller de district du Nord. «Chacun veut faire la meilleure impression», laisse échapper un ancien ministre, qui lorgne une circonscription déjà occupée par un de ses camarades de parti.

En effet, l’heure est au choix. Une rencontre qualifiée d’importante est prévue lundi entre le leader du MMM et celui du MSM.

Mais d’ores et déjà, on peut dire qu’il y a plusieurs listes qui circulent en ce moment; mais aucune ne serait finale. «Ce sont des ballons sondes surtout qu’il ne faut pas prendre au sérieux», nous dit un membre du bureau politique des mauves. Il y a même des petits malins qui font des lobbys en faveur de leurs protégés et avancent que «tel député sera bougé vers une autre circonscription ou qu’il n’aura simplement pas de ticket. C’est un jeu des fois malsain...»

Le leader du MMM, qui a tenu à faire ressortir que le MSM veut être représenté dans presque toutes les circonscriptions urbaines, semble avoir des difficultés à faire émigrer ses candidats vers d’autres. D’autant plus qu’à ce jour, tous les députés élus des mauves ont, semble-t-il, obtenu la garantie qu’ils vont être candidats à nouveau. À l’exception d’une députée qui souhaiterait ne pas être candidate, préférant un poste à l’étranger, en cas de victoire électorale en 2015.

Parmi les tickets assurés, Rajesh Bhagwan et Kee Chong Li Kwong Win resteront à Beau-Bassin-Petite-Rivière. Au no 1, le MMM semble avoir des difficultés à sacrifier un de ses élus pour faire de la place à un candidat MSM.

Dans la circonscription de Port-Louis-Nord-Montagne-Longue, on annonce le retour de Mahen Jhugroo et ce n’est pas un hasard s’il animera une réunion du MSM mercredi à Ste-Croix. Toutefois, il aura du mal à remplacer Pradeep Jeeha, battu de peu en 2010 dans cette circonscription. 

Dans celle de Grand-Baie-Poudre-d’Or, Ashit Gungah est annoncé comme un banker. L’autre ticket pourrait revenir à l’ancien président du conseil du Nord Vinay Sobrun, candidat malheureux dans cette circonscription en mai 2010.

À Pamplemousses-Triolet, Prem Koonjoo, élu dans cette circonscription en 1982, pourrait y être aligné, car ces derniers temps il est souvent aperçu dans les villages du no 5. Le MSM pourrait aussi présenter Satish Ramruttun, autre ancien président du conseil du Nord.

Dans l’autre circonscription du Nord, Piton-Rivière-du-Rempart, sir Anerood Jugnauth pourrait avoir comme colistier Ravi Yerrigadoo et un ancien du PTr, passé au MMM depuis quelques années, Dhanraj Boodhoo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires