Lindley Couronne: «L’action doublement punitive de l’Etat face à Jayen Chellum et l’ACIM va à l’encontre des Droits de l’Homme»

Avec le soutien de

La branche locale d’Amnesty International dénonce l’action du gouvernement envers l’ACIM et lance un appel aux ONG à Maurice à se mobiliser en faveur de Jayen Chellum et à s’organiser afin que ce genre de situation ne se reproduise pas.


Lindley Couronne, directeur de la branche locale d’Amnesty International dénonce, d’une part, la privation des subventions destinées à l’ACIM, et d’autre part, l’enlèvement, d’une manière unilatérale, de cette association de la liste des ONG pouvant bénéficier du Corporate Social Responsibility (CSR) sous le seul prétexte qu’elle a manifesté pour défendre le droit des consommateurs. «En d’autres mots, le gouvernement punit Jayen Chellum et l’ACIM pour avoir accompli leur travail. C’est une attaque à l’expression libre», dénonce Lindley Couronne.

Le directeur d’Amnesty International à Maurice affirme que l’action de l’Etat contre l’ACIM va à l’encontre des Articles 19 et 20 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, ayant trait à la liberté d’expression et à la liberté d’association. «Entreprendre une action publique pour réclamer ses droits constitue un des fondements même de toute sécurité démocratique», ajoute-t-il.

De ce fait, Lindley Couronne appelle à la mobilisation des ONG du pays. «Toutes les ONG, dignes de ce nom, car il y en a beaucoup qui existent seulement sur papier, devraient constituer une plate-forme de vigilance. Cette instance, réunissant tous les représentants de chaque ONG, veillerait sur les droits de ces associations, afin que ce genre de situation ne se renouvelle pas à Maurice. Cette plate-forme inviterait également tous les Mauriciens et les consommateurs à être plus vigilants par rapport à leurs droits», affirme Lindley Couronne. Ce dernier avance que tous les Mauriciens devraient être membre de l’ACIM.

Selon Lindley Couronne, Jayen Chellum va être bientôt rétabli dans ses droits. «La ministre de la Sécurité Sociale devra assumer cette action doublement punitive de l’Etat mauricien face à l’ACIM. Elle a tenté, dans sa dernière déclaration, de noyer le poisson d’une manière mesquine en déclarant que Jayen Chellum touche Rs 21 000. C’est indécent. Elle devrait commencer par dire combien elle touche, elle», s’indigne le directeur de la section mauricienne d’Amnesty International.

Par ailleurs, cette organisation exprime sa pleine solidarité à la présente action de l’ACIM.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x