Ligue des Champions - La Roma tombe aussi...

Avec le soutien de

Après Milan, l''''AS Rome a été surprise à domicile par le Shakhtar Donetsk (2-3) en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, mercredi soir.


Les Ukrainiens, pourtant en pleine trêve hivernale, prennent ainsi une belle option avant le match retour qui se disputera sans Jérémy Ménez, buteur mais suspendu.

La Roma va mal. Après deux défaites en championnat face à l''Inter (5-3) et Naples (0-2), le club italien a perdu une troisième fois consécutivement face au Shakhtar Donetsk (2-3) lors du huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Les joueurs de Claudio Ranieri n''ont pas profité du manque de rythme des Ukrainiens, dont le dernier match officiel remonte au 8 décembre 2010 (victoire 2-0 face à Braga).

L''AS Roma n''a pas su prendre le match à son compte en mettant suffisamment de pression sur la cage de Pyatov. Pourtant, l''équipe italienne a ouvert le score. Sur un centre de Totti au deuxième poteau, Perrotta a placé une tête que Rat a accompagnée au fond de ses filets (1-0, 28e). Un avantage de courte durée.

Jadson a profité d''une inattention de la défense romaine pour égaliser d''une frappe du droit à 20 mètres déviée (1-1, 29e). A l''inverse des Romains abattus par ce but, les Ukrainiens sont montés en puissance à l''image de cette frappe magnifique du gauche à l''entrée de la surface de Douglas Costa qui a donné l''avantage aux siens (1-2, 36e). Riise, coupable d''une grosse erreur en tombant balle au pied, a offert un caviar aux Brésiliens du Shakhtar. Douglas Costa a trouvé dans l''axe Luiz Adriano tout seul qui n''a plus qu''à gagner son duel face à Doni (1-3, 41e).

La Roma a fait peine à voir. Surtout sa défense qui a encaissé 10 buts en l''espace de trois rencontres. Vucinic s''est un peu démené devant. Mais c''est surtout l''international français Jérémy Ménez qui a été à l''origine du réveil de sa formation après la pause. L''ancien Monégasque a été le Romain le plus régulier. Il a fait preuve d''envie et son jeu de percussion et de dribbles a perturbé l''arrière-garde ukrainienne qui commençait tout doucement à fléchir.

L''international français a logiquement été récompensé de ses efforts en réduisant le score. Il a pris sa chance d''une magnifique frappe enroulée du droit à l''entrée de la surface qui a fini sa course en pleine lucarne de Pyatov (3-2, 61e). Ce but permet à sa formation d''entretenir un infime espoir de qualification pour le match retour. Pour cela, l''AS Roma devra s''imposer par deux buts d''écart dans trois semaines en Ukraine. Ou alors, par un seul but de différence en trouvant au moins trois fois le chemin des filets. Une mission d''autant plus compliquée que Ménez et Cassetti seront suspendus pour cette rencontre. Pour Claudio Ranieri, la pression va devenir insoutenable.

Source: Eurosport

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires