Ligue des Champions : FC Barcelone-Arsenal, le choc de ce mardi soir

Avec le soutien de

Les matches retour des quarts de finale de la Ligue des Champions débutent ce mardi soir avec le choc entre le FC Barcelone et Arsenal, à Camp Nou, alors que l’AS Roma se rend en Ukraine pour affronter Chakhtior Donetsk.

Arsenal va-t-il chasser ses vieux démons ? Laminé la saison dernière au Camp Nou par Messi et sa bande (4-1)en match retour, le club anglais avait souffert de l''''absence de nombreux cadres (Fabregas, Van Persie, Arshavin, Gallas, Song). Cette fois, il espère pour que l''histoire se termine différemment. Si Alexandre Song (genou) et Theo Walcott (cheville) seront bien aux abonnés absents, les Gunners ont enregistré le renfort de Cesc Fabregas, à qui Arsène Wenger accorde "90 % de chances d''être opérationnel", et surtout le retour surprise de Robbin Van Persie. Blessé le 27 février lors de la finale de la Carling Cup, le Néerlandais aurait dû manquer "trois à quatre semaines" suite à un étirement du ligament à l''arrière de son genou droit. Mais sa prestation lors de l''entraînement de lundi, auquel il a participé avec ses coéquipiers, a convaincu Wenger de l''emmener en Espagne.

Mais la manœuvre pourrait également être un coup de bluff de la part d''Arsène Wenger. Ce dernier a emmené un groupe de 19 joueurs. Or, celui-ci devra être réduit à 18 avant le coup d''envoi. « Je prendrai

Info ou intox ? La liste des joueurs blessés annoncée par Arsène Wenger a beaucoup fait jaser en Catalogne depuis dimanche. En retenant finalement Robin van Persie après avoir pourtant affirmé qu''il ne jouerait pas, le manager des Gunners a donné du crédit à la deuxième hypothèse. Parce qu''ils «ne se préparent jamais en fonction de leur adversaire», les Blaugrana ne semblent toutefois pas affectés par un éventuel coup de bluff des Gunners. «Pourvu qu''ils soient tous là, s''enflamme même le coach du club catalan Guardiola. Je souhaite qu''on puisse jouer contre le meilleur Arsenal possible».
Du côté du FC Barcelone également, le coach aura à faire face à d’importantes absences. Carles Puyol, indisponible depuis 12 rencontres, s''est résigné à ne pas prendre part à ce huitième de finale retour. Une absence de poids qui s''ajoute à celle de Gérard Piqué, suspendu. «Mais nous avons joué la finale à Rome (victoire 2-0 contre Manchester United en 2009) sans des joueurs importants (Abidal et Alves). Et nous avons gagné», a tenu à rappeler Guardiola lundi soir.&nbsp Sans Puyol ni Piqué, le technicien va devoir recomposer entièrement sa charnière centrale. Selon la presse catalane, Busquets et Abidal devraient s''y coller

«Si on gagne...»

Le vainqueur de la double confrontation entre Barcelone-Arsenal sera-t-il également le prochain vainqueur de la Ligue des champions ? Si rien ne leur permet de se montrer catégoriques, les deux entraîneurs ont leur avis sur la question. Avant le match aller, Wenger avait affirmé en substance que son équipe deviendrait favorite de l''épreuve si elle venait à éliminer «la meilleure équipe du monde». Avant le match retour, c''est Pep Guardiala qui semble habité par la même conviction : «Je suis sûr que si nous passons demain (mardi), nous irons très loin». Reste à passer...

Dans l’autre match de la soirée, l’AS Roma se rend en Ukraine pour&nbsp affronter Chakhtior Donetsk.Lors du match aller, à domicile, l’AS Rome avait perdu par 3-2. Difficile donc pour les Romains de remonter ce déficit, d’autant qu’ils ont encaissé trois buts lors du match aller en février dernier.

(Sources: Eurosport &amp l’équipe.fr)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires