Ligue 1: le PSG veut croire à un accident contre Nancy

Avec le soutien de

Pour couper court à toutes supputations, le directeur sportif du PSG, Leonardo, et l''''entraîneur, Antoine Kombouaré, ont parlé d''une même voix après la défaite surprise concédée face à Nancy dimanche soir au Parc des Princes (0-1).


"Antoine Kombouaré bénéficie d''une confiance totale, et on continue", a déclaré Leonardo, en insistant sur les "choses très positives" réalisées par le club depuis le début de saison.

"On aurait pu jouer quatre heures sans pouvoir marquer", a reconnu de son côté Kombouaré, tout en soulignant avoir apprécié le jeu de ses joueurs, à défaut de leur réussite.

"J''ai aimé le visage de mon équipe, même si on a manqué d''agressivité sur le plan sportif", a dit celui qui semble vivre avec une épée de Damoclès constamment pendue au-dessus de lui.

Si les propos de Leonardo ont été apaisants, le technicien calédonien reste sous la menace d''un limogeage à plus ou moins long terme, en fonction des résultats obtenus.

La semaine qui a précédé le match de dimanche a été marquée par les rumeurs concernant la prochaine venue du technicien italien Carlo Ancelotti.

L''ancien entraineur de Chelsea et du Milan AC a rencontré Leonardo à Paris, et ce dernier a dû ensuite démentir un accord entre les deux hommes.

Marseille, le test

Malgré sa seconde défaite de la saison en championnat, le PSG reste leader devant Montpellier au bénéfice de la différence de buts, à une unité près.

Un gros test s''annonce dimanche prochain avec le déplacement à Marseille, un choc dont Antoine Kombouaré s''efforce par avance de désamorcer l''impact.

Il a reconnu que le revers face à Nancy n''était pas "la meilleure façon de préparer Marseille" mais, à ses yeux, il n''y a pas contre l''OM plus de pression que d''habitude. "La pression, c''est tous les jours et à chaque match", juge-t-il.

Entre Javier Pastore, comme perdu sur le terrain, Kevin Gameiro, qui n''a plus marqué depuis sept rencontres toutes compétitions confondues, et Mathieu Bodmer, transparent et sorti en cours de jeu, les Parisiens ont marqué un net ralentissement.

Des Parisiens en perte de vitesse après douze matches sans défaite. L''entraîneur parisien va devoir faire preuve de psychologie et de persuasion avant le "clasico" de dimanche.

Outre la "déception" et la "frustration" évoquées par Antoine Kombouaré à l''issue de cette défaite, il lui revient de bâtir une équipe capable de revenir avec les trois points du Stade-Vélodrome.

A défaut, l''avenir du Calédonien, déjà inscrit en pointillés, serait probablement scellé.

(Source : Reuters)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires