Liga : Le Barça laisse filer Madrid

Avec le soutien de

Le Barça pointe désormais à sept points du Real après avoir été accroché samedi à Villarreal (0-0). Une bien mauvaise affaire dans la course au titre.

S''''il faut chercher un tournant dans la saison, ce sera peut-être celui-là. L''impression laissée mercredi par le Clasico n''était donc pas si mauvaise. Trois jours après le nul du Barça face au Real en quarts de finale retour de la Coupe du Roi (2-2) et la qualification des Blaugrana dans la douleur face à un bon Real, c''est cette fois le champion en titre qui a laissé des plumes dans la bataille. Incapable de marquer le moindre but, pour la troisième fois de la saison seulement, et chez un mal-classé qui plus est, en l''occurrence Villarreal qui traverse pourtant une crise sans précédent, le club catalan s''est sérieusement compliqué la tâche dans la défense de son titre. Et pour cause : le Barça totalise désormais sept points de retard sur son rival, à la mi-saison passée. Rien d''insurmontable il est vrai pour la machine catalane. Mais rien de rassurant non plus quand on voit le jeu qu''elle produit actuellement.

Blessé, Piqué s''ajoute à la longue liste

D''ordinaire, quand ils sont en forme, Messi et ses copains se font un malin plaisir à martyriser leurs adversaires, à les faire tourner en bourrique avant de les achever gentiment mais sûrement. Un scénario bien différent de celui vécu au Madrigal. Car malgré quelques occasions, notamment une de Messi (17e) et deux franches de Fabregas - une frappe sur la transversale (79e) et un manqué incroyable devant le but vide (87e) -, ce sont surtout les joueurs du Sous-Marin Jaune qui se sont montrés dangereux. Par deux fois, sur un cafouillage finalement sauvé in extremis sur la ligne (27e) puis sur un tir puissant de Senna (35e), les Amarillo auraient pu ouvrir le score. Mais à défaut de mieux, ils prennent volontiers ce point chèrement gagné face à un petit Barça. Tout le monde ne peut pas en dire autant. Car déjà pas épargné par les absences, Pep Guardiola a peut-être encore perdu l''un de ses maillons forts pour un moment, en la personne de Piqué, touché au genou gauche et sorti en cours de seconde période (61e). A y regarder de plus près effectivement, le tournant de la saison s''est sans aucun doute produit ce samedi soir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires