L’ex-journaliste Catherine Boudet sommée de quitter le territoire mauricien

Avec le soutien de

L’ancienne journaliste, Catherine Boudet, lors d’une comparution en cour de Mapou, en avril 2011. Elle était provisoirement accusée de fausses allégations.

Elle n’a pas d’autre choix que de quitter le pays au plus vite. S’étant rendue au bureau des passeports, ce vendredi 4 octobre, l’ex-journaliste Catherine Boudet explique qu’elle a été informée qu’elle se trouvait en «situation illégale». Cette affaire ferait suite à son arrestation en avril 2011.

Elle avait fait l’objet d’un procès, mais avait également été arrêtée. C’était en avril 2011. Depuis, un jugement est tombé en sa faveur le 29 août dernier : toutes les charges retenues contre elle avaient alors été rayées. Mais voilà que ce vendredi 4 octobre, alors qu’elle comptaient reprendre possession de son passeport et permis de travail au bureau des passeports et de l'immigration (Passport and Immigration Office - PIO), Catherine Boudet, ex-journaliste, a été informée qu’elle se trouvait en situation irrégulière.

En fait, Catherine Boudet avait été arrêtée en avril 2011 dans le cadre d’une affaire de fausses dénonciations. Son passeport mais aussi sont permis de travail avaient alors été saisis. Les charges accusations contre elle ont été abandonnées le 29 août dernier. C’est ainsi que ce vendredi 4 octobre, l’ex-journaliste s’est rendue au bureau des passeports pour récupérer ses documents. Elle comptait également faire une demande de visa pour pouvoir renouveler son permis. Mais, sur place, les fonctionnaires de l'immigration devaient l’informer que cela n’était pas possible parce qu’elle devait, au plus vite, quitter l’île parce qu’elle est «illégale».

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires