Les Travaillistes promettent des révélations sur l’affaire MedPoint, le 1er mai

Avec le soutien de

Ce n’est pas seulement l’opposition qui fera des révélations le 1er mai. Les membres du Parti Travailliste (PTr) promettent, eux, de révéler lors du meeting de leur parti à Vacoas, de donner les noms de ceux qu’ils appellent le « parrain et la marraine de MedPoint ».

Des révélations sur le rôle de deux personnalités dans le rachat de la clinique MedPoint par l’Etat au coût de Rs 144.7 millions. C’est ce que promettent les membres du Parti Travailliste à la population pour leur meeting du 1er mai à Vacoas.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au Square Guy Rozemont à Port-Louis, ce samedi 21 avril, le président du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden, ainsi que la directrice de communication, Nita Deerpalsing se sont longuement interrogés sur le rôle de deux personnalités  dans l’affaire MedPoint. « Nous vous dirons qui est cette personnalité de la caverne d’Alibaba qui a ordonné la deuxième évaluation de la clinique » a indiqué Nita Deerpalsing.

De plus selon la députée, il n’y a pas que le Parti Travailliste qui est au courant de l’identité de cette fameuse « marraine ». Elle a indiqué que le député du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Rajesh Bhagwan détient aussi d’importantes informations à ce sujet.

Patrick Assirvaden a également commenté la conférence de presse conjointe du leader de l’opposition Paul Bérenger et de Sir Anerood Jugnauth. Selon le député, Sir Anerood Jugnauth a clairement avoué qu’il a décidé de démissionner de la présidence pour sauver son fils, Pravind Jugnauth. « Lorsqu’il a déclaré que Pravind Jugnauth est innocent dans l’affaire MedPoint, il est venu avouer qu’il n’a qu’un seul objectif : la survie politique de son fils », a-t-il affirmé.

Les propos tenus par Sir Anerood Jugnauth Paul Bérenger au sujet du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) dans l’affaire MedPoint ont été vivement critiqués. Selon Patrick Assirvaden cela démontre le manque de considération de l’opposition envers les institutions. « Après avoir critiqué l’ICAC, ils  menacent le judiciaire, c’est inacceptable », a-t-il fulminé. En effet, Sir Anerood avait fait ressortir que s’il se trouvait à la place du DPP, il ne logerait pas de charge formelle contre Pravind Jugnauth.

Nita Deerpalsing s’en est prise à Paul Bérenger qui lors d’un congrès à Chemin Grenier avait laissé entendre que le Premier ministre Navin Ramgoolam pourrait ne pas être candidat aux prochaines législatives. « Ce sont encore des calomnies. L’alliance PTr/PMSD se porte à merveille, c’est le MMM qui a du souci à se faire car plusieurs de ses membres sont mécontents du traitement qu’accorde Paul Bérenger au MSM », a-t-elle souligné.

Patrick Assirvaden a également ajouté que des députés du MMM seraient en contact avec le Parti Travailliste.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires