Les syndicats de l’industrie sucrière négocient une révision des salaires

Avec le soutien de

Les négociations ont débuté ce jeudi 27 août avec la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA), à la Plantation House, et s’échelonneront sur deux jours.

Les employés de l’industrie sucrière, à travers leurs syndicats, exigent une hausse salariale de 45% à 50%. Les salaires des artisans et laboureurs, il faut le dire, n''''ont pas été revus depuis 11 ans.

Le porte-parole des artisans et laboureurs, Lall Deonath, estime, par sa part, que leur demande est totalement justifiée. «Je pense que la baisse de 36% du prix du sucre n’a pas un grand effet sur les revenus net de l’industrie sucrière par rapport aux récents développements et aux mesures d’accompagnement. Avec la fermeture d’usines et le VRS qui réduisent drastiquement le nombre d’employés, le coût de production a aussi connu une chute conséquente», explique-t-il.

Pour rappel, l’année dernière, les sucriers avaient refusé de négocier une augmentation. Le taux réclamé était jugé exorbitant. «Il est temps pour les travailleurs de ce secteur d’être compensés par rapport à l’effort qu’ils fournissent pour maintenir la production du sucre à un niveau qui permet à Maurice de respecter son quota», clame Lall Deonath

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires