Les syndicalistes d’Air Mauritius déclarent litige au ministère du Travail

Avec le soutien de

L’Intersyndical, réunissant quatre syndicats d’Air Mauritius, a déclaré litige au ministère du Travail, ce 19 janvier.

«Notre avocat, Me Yousouf Mohamed, a fait comprendre aux représentants de la direction d’Air Mauritius que c’est une violation de la loi du travail et du ‘procedural agreement’, signé par la direction et les syndicats, que d’envisager de licencier ou de changer les conditions d’emploi du personnel sans nous consulter», déclare Narvada Beeneereesingh de l’Intersyndical. «D’ailleurs, nous devons être informés en premier», ajoute-t-elle.

La présidente du Air Mauritius Cabin Crew (AMCC) affirme que c’est une tripartite, constituée de l’Etat, de l’Intersyndical et de la direction d’Air Mauritius, qui peut aboutir à un accord. Un rendez-vous au ministère du Travail est d’ailleurs fixé pour le 27 janvier. «Nous attendons que la direction prenne position au niveau de ce litige. Nous savons que le message sera transmis au Conseil d’administration. Nous verrons ce qu’ils diront ce jour là», soutient-elle.

Mais en attendant cette prise de position de la direction d’Air Mauritius, le plan de sauvetage d’Air Mauritius n’est toujours qu’un brouillon, selon l’Intersyndical. Et les syndicalistes pensent que le temps presse pour redresser la compagnie nationale d’aviation.

Pour faire bouger les choses, l’Intersyndical a compilé toutes les résolutions -17 en tout- recueillies le 17 janvier lors de l’assemblée générale à laquelle était présents 1 500 employés d’Air Mauritius et en a envoyé une copie au Premier ministre, Navin Ramgoolam. A présent, les membres d’Air Mauritius Cabin Crew (AMCC), d’Air Mauritius Staff Association (AMSA), de l’Union of Employees of Air Mauritius Ltd (UEAM) et du syndicat du transport réclament un entretien personnel avec le chef du gouvernement. Les syndicalistes souhaitent discuter de l’argent que l’Etat pourrait injecter dans la compagnie, en gardant le même Conseil d’administration.

Pour rappel, le Premier ministre a délégué, la semaine dernière, le ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval pour écouter l’Intersyndical. Le ministre leur a assuré que les critiques, interrogations et suggestions seraient pris en considération et que plusieurs autres séances de travail avec lui suivraient.

«Mais nous ne pouvons pas attendre les semaines à venir. Nous devons faire vite pour sauver la compagnie. La situation est grave», avance la porte-parole de l’AMCC. Elle rappelle que le Conseil d’administration d’Air Mauritius a refusé de donner une copie de son plan de sauvetage aux syndicats. «Les membres du Board pensent qu’ils ont le monopole du savoir», dit-elle sur un ton qui donne à entendre «c’est ce qu’on verra».

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x