Les siestes grenadine la Tunisie passée à la loupe

Avec le soutien de
Une incursion dans la société tunisienne : c?est le voyage proposé par la MBC1, ce vendredi 16 janvier à 21h00 pour le World Movie, avec Les siestes grenadine de Mahmood Ben Mahmood. Ce drame tunisien, présenté chez nous, lors du Festival de Cannes Junior en décembre 2001, raconte l?histoire d?un père et de sa fille. Ces derniers regagnent la Tunisie après avoir passé plusieurs années en Afrique de l?Ouest. Sur tout le continent africain, la Tunisie a longtemps fait figure de pays à part. Très tôt ouverte sur l?Occident, sa société traditionnelle entend bien préserver ses coutumes mais aussi ses préjugés. Spécialiste du paradoxe culturel et économique de la Tunisie, le réalisateur aborde sans ambages, les thèmes qui lui sont chers, le racisme, l?émancipation fictive des femmes, la corruption, la liberté contrôlée de l?information, l?hypocrisie et le conformisme de la société tunisienne. Loin d?être un film carte postale, Les siestes grenadine s?intéresse aux dérives de la société tunisienne, sans pour autant manquer d?amour envers le personnage principal, la jolie Soufiya, incarnée par Yasmine Bahri. L?actrice a décroché le Prix de la Meilleure actrice pour ce rôle, lors du Festival de Cannes Junior 2001. Fort du symbolisme de la grenadine, portée à maturation, Les siestes grenadine se veut également une histoire d?amour et de désir. L?automne tunisien qui sert de toile de fond à cette histoire sociale, relate la saison des adolescences qui s?effritent et la naissance du sentiment amoureux. Le réalisateur ne s?attelle pas uniquement à élucider les questions cruciales qui tourmentent son ?uvre et ses personnages, il sème ça et là, des pistes qui poussent à la réflexion et à la tolérance.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires