Les revendeurs de véhicules seconde main accusent Leal de faire peur à leurs clients

Avec le soutien de

Les revendeurs de véhicules d’occasion montent au créneau. Ils déplorent le communiqué émis par le concessionnaire de BMW et de Mini à l’intention des Mauriciens qui comptent rentrer à Maurice avec une voiture diesel acheté en Angleterre.

Il n’y a pas que les véhicules importés d’Angleterre et fonctionnant au diesel qui sont voués à une panne de moteur due à l’usure. Ce serait également le cas pour les véhicules neufs à cause de la mauvaise qualité du diesel mis en vente à Maurice par la « State Trading Corporation » (STC).

Zaïd Ameer, président de la « Dealers of Imported Vehicles Association » (DIVA), monte au créneau suite à la publication d’un communiqué de Leal &amp Co, concessionnaire de véhicules BMW et Mini. Ce communiqué conseille la prudence aux Mauriciens installés en Europe et qui désirent rentrer au pays avec leurs voitures achetées au pays de Sa Majesté.

Cette démarche, aux yeux d’Inteeaz Badulla, directeur d’Autoword, un des plus gros importateurs de véhicules « reconditionnés » d’Angleterre, n’est qu’une stratégie de Leal &amp Co pour monopoliser la vente des BMW et des Mini.

D’autant que lui-même et d’autres revendeurs de véhicule de seconde main ont commencé à proposer ces berlines allemandes et ces coupés anglais à leurs clients depuis les restrictions sur les véhicules importés du Japon.

« On a effectué des tests sur la qualité de notre diesel sur des camions importés du Japon. Dès qu’on fait le plein à Maurice, le moteur dégage une fumée noire », se désole Zaïd Ameer. Le diesel importé par la STC contient 500 ppm de soufre, ce qui est 50 % supérieur au diesel vendu en Europe.

Ce n’est que récemment que la STC a décidé qu’elle importera du diesel contenant 50 ppm de soufreµ. Ce qui fait que le problème est loin d’être résolu pour l’automobiliste roulant au diesel.

« Nous collaborons avec les stratégies du gouvernement. Nous serons donc bientôt en phase avec la norme », assure Inteeaz Badulla. « Avec le diesel vendu à Maurice, les clients doivent simplement nettoyer régulièrement leur catalyseur, pour dégager moins de gaz polluant et ne pas avoir de problèmes de moteur », ajoute-t-il.

Mais chez Leal &amp Co, le discours est autre. « Ces véhicules achetés en Europe sont non conformes à la qualité du diesel qu’on trouve ici », lâche Virginie Quevauvilliers, la directrice du marketing. Et elle propose d’assister les « returning residents » dans l’achat de leurs véhicules.

Pour les revendeurs de véhicules de seconde main, « Leal &amp Co essaie simplement de faire paniquer les gens ». Et Inteeaz Badulla d’expliquer qu’avec la crise économique, « c’est normal que les gens veuillent acheter moins cher ailleurs ».

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x