Les prix des légumes en hausse après les pluies

Avec le soutien de

Après les averses qui ont frappé l’île récemment, le prix de certains légumes tels la pomme d’amour et le piment&nbsp sont en hausse.

La&nbsp mercuriale affiche une hausse de prix considérable après les grosses pluies de ces derniers jours. Dans les foires et marchés, deux produits très consommés par les Mauriciens ont connu une majoration de prix considérable. La pomme d’amour, par exemple, se vend entre Rs 40 et Rs 60 le kilo. Le prix d’un kilo de piment a doublé. Il est passé de Rs 30 à Rs 60.&nbsp&nbsp

Krit Beeharry, président Mauritius Agriculture Marketing Cooperative Federation explique augmentation de prix par les effets des intempéries. Il previent que d’autres légumes seront aussi&nbsp plus cher. Les salades et les brèdes en sont des exemples. Une laitue est actuellement vendue entre Rs 10-Rs 15 l’unité comparé à Rs 5-8 avant les récentes averses. «&nbsp La laitue a subi des dégâts importants avec les pluies de ces derniers jours. Toutefois, les prix de la pomme d’amour et celui du piment devraient retourner à la normale d’ici 20 à 25 jours», Krit Beeharry.

&nbspKreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association, est lui moins optimiste. Il prévoit même des pénuries de pommes d’amour, de piments, et de haricots dans les semaines&nbsp à venir.

«Trop d’humidité avec toute cette pluie», déclare-t-il. Et d’ajouter, «la vague de chaleur de ces derniers jours n’arrange pas la situation». Elle ferait tomber les fleurs de plusieurs légumes et fruits.

Les agriculteurs confient que les plantations de légumes situées dans les régions sud et est du pays ont été les plus affectées par les pluies.

&nbsp

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x