Les ponts coupés entre Bérenger et Allet, Ganoo et Guimbeau tentent la médiation

Avec le soutien de

«Je resterai candidat au numéro 20 coûte que coûte.» Voilà une déclaration du leader du PMSD, Maurice Allet, qui agrandira le fossé entre lui et le leader du MMM, Paul Bérenger. (photo: Allet et Bérenger à l’époque où ils s’entendaient bien).

Serait-on déjà arrivé à un point de non-retour entre le MMM et le PMSD. Invité de Finlay Salesse sur Radio One dans l’émission Controverses de ce 31 août, Maurice Allet s’est voulu déterminé à préserver ses droits de partenaire qui se fait respecter, même s’il n’est qu’un partenaire minoritaire.

La réplique de Paul Bérenger à l’issue du bureau politique de son parti, aujourd’hui, est lapidaire. Il déclare que Maurice Allet «a le droit de dire ce qu’il veut.» Pour sa part, il annonce une conférence de presse en solo pour mercredi prochain. D’ici la fin de la semaine, une décision finale sera prise dans le cas de Maurice Allet.

Alors que Paul Bérenger et Maurice Allet ne se parlent plus, il revient à Alan Ganoo, du MMM, et à Eric Guimbeau, du PMSD, d’assurer la médiation.

Dans l’immédiat, une réconciliation entre les deux leaders semble de plus en plus difficile. Dans l’immédiat, Maurice Allet affirme qu’il est toujours au sein de l’opposition et qu’il a des contacts avec d’autres dirigeants du parti mauve. «Je peux seulement dire que je demeure au sein de l’opposition. A l’heure qu’il est, le leader du MMM est passé par Eric Guimbeau pour me faire parvenir des messages… Je ne peux dire si ces messages servent à me faire partir ou à me faire rester… Mais je suis en contact avec d’autres dirigeants du MMM», explique, à cet effet, Maurice Allet.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires