Les obligations de l’Etat ont attiré en six mois plus de Rs 547 millions de l’étranger

Avec le soutien de

Le montant des investissements a fait un bond de plus de 200 % pour le premier semestre 2012 comparativement à la situation qui prévalait durant toute l’année 2011.

L’information a été fournie par Xavier-Luc Duval, vice-Premier ministre et ministre des Finances à l’Assemblée nationale, le mardi 10 juillet 2012. Il répondait à une question à plusieurs volets du député Kee Chong Li Kwong Wing, porte-parole en matière économique du Mouvement militant mauricien (MMM) au Parlement. Le parlementaire de l’opposition voulait, entre autres, connaître le montant des investissements étrangers par le biais des obligations émises par l’Etat.

Pour l’année 2011, le montant investi par les étrangers pour ce qui est des obligations d’Etat émises par le ministère des Finances, s’élève à Rs 166,4 millions. Fait intéressant, l’intérêt des étrangers pour cet instrument financier de l’Etat a connu un bond considérable durant le premier semestre de 2012. Si la totalité de ce type d’investissement n’a pas dépassé les Rs 166,4 millions pour toute la durée de 2011, elle est passée à Rs 547,1 millions soit une augmentation de Rs 380,7 millions entre janvier et juin de 2012.

Dans sa réponse, Xavier-Luc Duval a tenu à préciser que la valeur des obligations qui, vers la fin de juin 2012, n’ont pas encore été honorées par l’Etat auprès des investisseurs étrangers s’élevait à Rs 820 millions. Ce qui, selon lui, n’a pas provoqué de gros bouleversements sur le marché mauricien du secteur financier puisque comparativement à la situation en juillet 2007, le montant impayé des obligations à l’époque était de Rs 4,5 milliards.

Le premier volet de la question du député Kee Chong Li Kwong Wing était axé sur le montant de devises en dénomination de dollars américains achetés tant sur le marché local que sur le marché international. Le ministre des Finances a affirmé qu’en 2011, la Banque de Maurice avait acheté l’équivalent de 533,4 millions de dollars américains et en avait revendu 511, 5 millions sur le marché financier local.

Pour la période de janvier à juin 2012, a-t-il ajouté, la Banque centrale a acheté l’équivalent de 301,8 millions de dollars américains et en a revendu 250,3 millions.

Kee Chong Li Kwong Wing a également souhaité connaître le montant du portefeuille d’investissement étranger ainsi que son influence sur les réserves brutes et sur la valeur de la roupie.

Le grand Argentier a répondu que l’apport de l’investissement étranger pourrait augmenter les réserves internationales mais pas forcément les réserves brutes du pays. Quant à l’impact du taux de change sur la roupie, Xavier-Luc Duval a estimé que les rentrées devises propres contribueraient à une appréciation de la valeur de la roupie.

Lors d’une question supplémentaire, Kee Chong Li Kong Wing a voulu savoir si la baisse des réserves et le faible montant de l’achat de dollars américains ne représentait pas une contradiction par rapport à la récente notation de Moody’s qui était en faveur de Maurice. Le ministre Duval a simplement répondu qu’il fallait « se satisfaire de cette mention positive plutôt que s’affairer à chercher des problèmes là où il n’en existe aucun ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires