Les nouveaux ministres : Découverte des responsabilités, après la crise politique

Avec le soutien de

Les quatre nouveaux ministres qui ont prêté serment, hier, dimanche 7 août, définissent leurs priorités. Quant à Xavier Luc Duval et Michael Sik Yuen, mutés respectivement au ministère des Finances et au Tourisme, ils se disent conscients des difficultés qui les attendent.

Pour Suren Dayal, ministre de l’Intégration sociale, ce ministère a été créé pour combattre la pauvreté et l’injustice sociale. Il dit avoir parlé à son collègue Xavier-Luc Duval dimanche matin, qui lui a assuré de sa collaboration complète. « Il était à la tête de ce ministère auparavant et il sait très bien ce dont a besoin le ministère et maintenant qu’il est au ministère des Finances, je suis sûr qu’il va collaborer », ajoute Suren Dayal.

De son côté, Cader Sayed-Hossen, ministre de l’Industrie, estime que les dossiers prioritaires au sein de l’Industrie et des Coopératives concernent la State Trading Corporation (STC) ainsi que la protection des consommateurs. Il explique que sa mission est un défi vu les mutations d’ordre économique sur la scène internationale.

L’état de la dette aux Etats-Unis et la crise que traverse l’euro auront certainement des répercussions sur Maurice, dit le nouveau ministre. Ayant présidé la Commission sur la démocratisation de l’économie, il déclare que les acteurs de l’industrie n’ont pas de souci à se faire quant à sa nouvelle fonction.

Pour Jim Seetaram, nommé au ministère des Affaires, de l’Entreprise, du Commerce et de la protection des consommateurs, il s’agit de perpétuer l’action du gouvernement. Il veut empower davantage les Mauriciens pour se lancer dans le business. Pour lui, c’est une lourde responsabilité et il évite soigneusement de faire référence à son ancien parti, le MSM. Sans le dire directement, il justifie le fait qu’il ait changé le camp par le fait qu’il a d’abord passé un contrat avec son électorat.

Quant à Lormesh Bundhoo, ministre de la Santé, outre de remercier le Premier ministre de lui avoir donné la responsabilité d’un ministère qui touche à la vie de chaque citoyen de la nation, il estime que le travail qui l’attend est très challenging et dynamique, « dans le sens où il y a constamment des nouvelles choses qui peuvent arriver à n’importe quel moment ».

Pour sa part, Xavier Luc Duval, muté au ministère des Finances, assure que la pauvreté reste son cheval de bataille. « Lorsque j’étais ministre de l’Intégration sociale, je me suis retrouvé nez à nez avec la pauvreté, et je vais continuer à œuvrer pour les pauvres. » Il se dit conscient que le Premier ministre lui a offert un ministère important avec de grandes responsabilités. « Je vais faire de mon mieux pour renforcer les protections sociales. »

Son collègue de parti, Michael Sik Yuen, affecté dorénavant au Tourisme, déclare qu’il compte faire de son mieux pour diversifier ce secteur. « Je suis conscient des difficultés auxquelles fait face ce secteur qui se trouve être un pilier de notre économie », déclare-t-il à lexpress.mu. « Je considère cette nomination comme étant une promotion, mais je dois avouer que ce ne fut pas une surprise. Depuis mon entrée en politique en 2005, j’ai toujours abattu un travail sérieux et c’est sur les mêmes bases que je vais continuer à opérer au sein du Tourisme », ajoute-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires