Les marchands ambulants de Mahébourg manifestent contre leur « délocalisation »

Avec le soutien de

Les marchands ambulants de Mahébourg refusent catégoriquement de s’installer à la nouvelle foire, aménagée par le conseil de districts de Grand-Port-Savanne. Ils ont manifesté ce lundi 24 janvier.

Ils étaient quelque 600 marchands ambulants à manifester en face du stade Harry Latour, ce lundi 24 janvier. Ils ne sont pas satisfaits de la nouvelle foire aménagée par le Conseil du Sud. Ils&nbsp soutiennent que&nbsp le site qui leur est attribué est « trop petit »&nbsp pour pouvoir accueillir tous les commerçants.

Harrydeo Boolaky, président de la Grand-Port-Savanne Hawkers Association, explique que les marchands ambulants ont été chassés à plusieurs reprises du Mahébourg Waterfront, alors que le Conseil du Sud choisi un nouveau site sans les avoir consultés au préalable.

« Nous avons retenu&nbsp le service d’un homme de loi parce qu’à plusieurs reprises, nous avions été chassés du Mahébourg Waterfront et personne ne voulait entendre nos doléances. De manière unilatérale, le conseil de district nous a annoncé qu’il identifié un nouveau site et que chaque marchand devrait payer&nbsp Rs 15 000 pour la location d’une échoppe, pour une période de trois ans. Nous avons négocié pour payer la moitié de cette somme en novembre 2010», affirme&nbsp Harrydeo Boolaky.

Toutefois, le président de l’Association des marchands ambulants de Grand-Port-Savanne fait ressortir que, ce lundi 24 janvier était le premier jour d’opération de&nbsp la nouvelle foire. «Quand nous sommes venus visiter le site l’année dernière, nous avions constaté qu’il était&nbsp petit,&nbsp mais nous nous attendions à un espace de 2 mètres de long par 2 mètres de large par commerçant. C’est aujourd’hui que nous avons réalisé que chaque échoppe n’a qu’une superficie de quatre pieds de long par quatre pieds de large », poursuit-il.

De plus, les marchands ambulants désapprouvent le fait que les toilettes se trouvent à proximité des échoppes. «Comment allons-nous faire? Les toilettes se trouvent sur le site, à quelques mètres des commerçants. Elles ne sont pas fonctionnelles et les visiteurs, si encore ils arrivent jusque-là, n’auront pas de place pour circuler dans la foire», soutient de son côté Mahmad Allikhan Baharay, trésorier de l’association.

Selon Harrydeo Boolaky,&nbsp une réunion est prévue avec les membres&nbsp du Conseil de district de Grand-Port-Savanne au courant de cette semaine. En attendant, les marchands ambulants restent sur leur position et&nbsp affirment qu’ils n’accepteront pas d’opérer dans la nouvelle foire.

«Si nous n’avons pas un autre emplacement, lundi prochain, les commerçants procéderont à une autre manifestation. Mais il est hors de question que nous nous installions dans cette nouvelle foire,&nbsp les visiteurs ne viendront pas et l’endroit est inadéquat», soutient Harrydeo Boolaky.

Pour sa part,&nbsp Dhanananjaye Lallchand, le président du Conseil de district de Grand-Port-Savanne déclare que rien ne sera fait pour changer d’emplacement. «Nous examinons les doléances et les&nbsp problèmes des marchands ambulants depuis deux années. Nous avons localisé ce site, situé en face du stade Harry Latour. De plus, les marchands ont visité le site, ils ont participé au tirage au sort et n’ont rien dit. Et en ce qui concerne les&nbsp échoppes, c’est tout à fait normal qu’ils les trouvent trop petites puisqu’ils occupaient l’espace qu’ils voulaient au Mahebourg Waterfront», conclut Dhanananjaye Lallchand.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires