Les frères Bhoyroo accusés de meutre ne seront pas déférés aux Assises

Avec le soutien de

L’enquête préliminaire concernant le meurtre allégué de Judex Bhoyroo a pris fin le mercredi 29 septembre en cour de Bambous. Il n’y a pas suffisamment de preuves pour déférer aux Assises les deux accusés,&nbsp les jumeaux Diop et Yannick Bhoyroo.
&nbsp
Les jumeaux Yannick et Diop Bhoyroo ainsi que&nbsp Jean Luc Murden, celui qui les avait dénoncés, s’étaient présentés devant la magistrate Hamuth, en cour de Bambous, le mercredi 29 septembre.

L’avocat de Jean-Luc Murden, Me Sanjeev Teeluckdharry, avait d’ailleurs réclamé, dans une motion, de ne pas prendre en considération les dépositions, dans lesquelles son client impliquait les frères Bhoyroo.

Pour rappel, Judex Bhoyroo était porté manquant depuis le 30 juin 2006, lors d’une fête d’anniversaire. Jean Luc Murden, accusé d’être complice dans cette affaire avait alors déclaré que Judex Bhoyroo aurait été kidnappé par des videurs, avant d’être brûlé vif par ses cousins, les jumeaux Diop et Yannick Bhoyroo, dans une ferme à La Chaumière. Selon lui, ces derniers ne digéraient pas la liaison amoureuse, entre Judex Bhoyroo et leur sœur.

Dès lors, une enquête, menée par les limiers de la Mauritius Crime Investigation Team (MCIT), oriente les enquêteurs vers la découverte d’ossements enterrés à St Martin, présumés d’être ceux de Judex Bhoyroo.

Toutefois, lk’enquête connaîtra un rebondissement majeur, lorsque le médecin légiste, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a révélé que les ossements déterrés étaient ceux d’un animal et non celui d’un être humain.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires