Les Etats-Unis et l’Europe doivent montrer la voie, selon Obama

Avec le soutien de

L''''Europe et les Etats-Unis se doivent d''encourager l''émergence de la démocratie dans le monde arabo-musulman et de dissiper les soupçons quant à leurs intentions dans la région, a estimé mercredi Barack Obama à Londres.

"En fin de compte, la liberté doit être gagnée par les peuples eux-mêmes, pas imposée de l''extérieur. Mais nous pouvons et nous devons nous tenir aux côtés de ceux qui luttent", a déclaré le président des Etats-Unis devant - fait exceptionnel - les deux chambres du Parlement britannique réunies à Westminster Hall (PHOTO).

"L''histoire nous dit que la démocratie n''est pas aisée. Des années seront nécessaires pour que ces révolutions portent leurs fruits et des jours difficiles restent à venir. Le pouvoir cède rarement sans combattre", a-t-il rappelé.

A l''heure ou le monde est bouleversé, non seulement par le "printemps arabe", mais par la crise économique, l''extrémisme islamiste, les changements climatiques et la prolifération des armements nucléaires, il revient selon lui aux Etats-Unis, à la Grande-Bretagne et à leurs alliés européens de montrer la voie.

Influence occidentale dans le monde

La Chine, l''Inde et le Brésil arrivent sur le devant de la scène mondiale, ce qui permet à des millions d''hommes et de femmes de sortir de la misère. Mais l''idée selon laquelle l''influence occidentale s''amenuise est fausse, a-t-il assuré. "C''est maintenant que nous devons montrer la voie (...) Notre alliance reste indispensable à l''émergence d''un siècle plus pacifique, plus prospère et plus juste." "Nous ne pouvons pas empêcher toute les injustices", a-t-il nuancé, promettant d''agir "avec humilité" et en évitant les diktats.

Les puissances occidentales, a insisté le chef de l''exécutif américain, "doivent dissiper les soupçons et la méfiance très répandus au Proche-Orient et en Afrique du Nord, une méfiance enracinée dans un passé difficile."

Les Etats-Unis, dont les troupes commenceront à quitter l''Afghanistan en juillet, s''apprêtent à y tourner une page, a poursuivi Barack Obama. Pendant la transition, a-t-il expliqué, "nous allons rechercher une paix durable avec ceux qui se démarquent d''Al Qaïda et respectent la constitution afghane". S''adressant un peu plus tôt à la presse en compagnie du Premier ministre britannique David Cameron, le président s''était dit convaincu que Mouammar Kadhafi finirait par quitter le pouvoir en Libye.

Barack Obama sera ce jeudi en France pour le sommet du G8 à Deauville. Il se rendra ensuite vendredi et samedi en Pologne, la&nbsp dernière étape de sa tournée européenne qu’il a entamée en Irlande.

(Source: Reuters)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires