Les esprits s’enflamment à l’occasion de la dernière séance à l’Assemblée nationale

Avec le soutien de

La Private Notice Question du leader de l’opposition portant sur la State Trading Corporation (STC) a fini en un énorme brouhaha et en véritable affrontement verbal entre le ministre David et le député Bhagwan.

C’est ce qui a d’ailleurs poussé le président de la Chambre à décréter une suspension de la séance.

Déjà au début de la réponse du ministre du Commerce Mahen Gowressoo à la PNQ, les protestations fusent des bancs de l’opposition. Le ministre Gowressoo s’est embarqué dans un long historique sur les procédures entourant le transport des produits pétroliers pour le compte de la STC remontant au début des années 1980. Ce qui a provoqué l’ire dans les travées de l’opposition.

La première protestation est venue du leader de l’opposition lui-même. «Le ministre est en train de perdre du temps», lance Paul Bérenger en direction du Speaker. Ce dernier intervient et demande à Mahen Gowressoo de venir rapidement à l’essentiel de sa réponse. A peine quelques minutes plus tard, de nouvelles protestations nécessitent une prompte intervention du président de la Chambre.

Dès lors, les esprits commencent à s’échauffer. Le ministre Bunwaree vient alors à la rescousse de son collègue, visiblement perdu dans ses notes. «Mais il est en train de répondre à la question», proteste le ministre de l’Education et de la Culture.

Pour sa part, Mahen Gowressoo finit par annoncer que des 96 cargaisons de produits pétroliers reçues de la Mangalore Refinery and Petrochemicals Ltd, seules trois livraisons ne répondaient pas aux normes.

Mais le ministre ne peut donner la somme totale des pertes encourues par la STC. Il informe la Chambre qu’il a mis en place une équipe spéciale pour faire le suivi de ce dossier. «Quelle équipe? L’équipe d’Ali Baba?», demande alors Rajesh Bhagwan.

Le temps accordé à la PNQ tire à sa fin et les questions supplémentaires continuent à mettre la pression sur le ministre. Les commentaires montent en crescendo.

«Order, order», demande désespérément le Speaker. Mais personne ne semble l’entendre. Il annonce alors que le temps dédié à la PNQ est écoulé.

«Faites attention», menace James Burty David en pointant le doigt en direction du député mauve, Rajesh Bhagwan. «C’est grâce à moi que tu a réussi à te faire élire», lui répond ce dernier, en faisant référence à la seule fois où JBD a été directement élu. C’était lors de la partielle au No. 19 en 1995…

En arrière-plan, le Speaker lance toujours des: «Order, order…»

«Fais attention, je sais des choses sur toi. Je sais avec qui tu as pris de l’argent», rétorque le ministre David, sans faire attention à l’appel du Speaker.

«C’est grâce à moi que tu as réussi à te faire élire», réitère Rajesh Bhagwan.

Le Speaker intervient alors: «Honorables membres, veillez vous comportez correctement».

Mais personne ne semble vouloir céder la face. Les accusations et autres commentaires désobligeants continuent à alimenter les «débats» en dépit des ordres répétés du président de la Chambre, qui sont complètement ignorés. Il suspend alors la séance pour dix minutes…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires