Les entraîneurs contraignent le MTC à reculer

Avec le soutien de

Les ‘Handicapping Notes’que le Chief Stipe Ian Paterson a remises il y a quelques jours aux entraîneurs en marge de la nouvelle saison hippique qui débute le samedi 27 mars prochain ne seront pas appliquées dans leur intégralité.

Certaines clauses sont source de désaccord entre le MTC et les entraîneurs. Ces derniers, qui ont rencontré les dirigeants du club jeudi, n’y sont pas allés de main morte et ont quitté la réunion, satisfaits d’avoir pu forcer le MTC à faire marche-arrière par rapport à des règlements contre lesquels ils se battent depuis quelque temps.

L’origine du désaccord se situe parmi quelques-uns des règlements faisant partie de la section ‘Penalties &amp Relief’. Les points litigieux sont les suivants : « 6.1 : ‘Maximum penalty in handicaps : +8 points. Maximum relief: 5 points (2.5 kg) 6.2 : Notwithstanding 6.1, in weight-for-age races, the maximum penalty: 10 points 6.3 : Maximum penalty for a non winner, including overweight will be 3 points ».

Le Chief Stipe Ian Paterson a eu beau tenter de les justifier mais la communauté des entraîneurs n’a rien voulu entendre, arguant, entre autres, que la sous-section 6.3 est inacceptable en 2010, surtout lorsqu’un cheval court avec un rating supérieur à celui qu’il détient en raison du poids que fait son jockey. Ils sont d’avis que si un cheval, handicapé à 49 kg, court finalement à 53 kg, le poids de son jockey, toute pénalité, s’il y a, devra se faire à partir du rating avec lequel le cheval a couru (+8 points). Cela devient encore plus important, à leurs yeux, dans des courses richement dotées et courues à poids égal. «Il faut que les chevaux qui viennent courir à 49 ou 50 kg contre les meilleurs de l’élite aient un prix à payer. Il faut protéger notre élite et non pas faire le contraire.

C’est la même chose dans les grandes courses qui se courent à poids égal », commente un entraîneur. Face aux arguments des entraîneurs, le MTC, représenté à cette réunion par son General Manager Benoît Halbwachs, les commissaires Gilbert Merven et Gavin Glover et le Chief Stipe et Director of Racing Ian Paterson, n’a eu d’autre choix que de leur donner gain de cause.

Par ailleurs, le MTC aura un autre dossier à se mettre sous la dent dans les jours qui viennent, car il devient de plus en plus évident que la compagnie Globalsports logera une protestation à qui de droit sur sa mise à l’écart dans le projet de ‘commingling’ entre son concurrent,&nbsp en l’occurrence l’Automatic System Limited, et la compagnie sud-africaine Phumelela.

Ce projet a déjà eu l’aval de la Gambling Regulatory Authority. Un nouveau bras de fer entre le MTC et Globalsports se dessine à l’horizon.

&nbsp

Ally MOHEDEEN

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires