Les déplacements à l’étranger de l’Ombudsperson for Children disséqués

Avec le soutien de

Les déplacements à l’étranger de l’Ombudsperson for Children étaient au menu des questions parlementaires de ce mardi 16 décembre. Posée par le député de Curepipe et de Midlands, Sunil Dowarkasing, la question portait aussi sur les montants d''''argent dépensés en termes de billets d''avion, per diem et autres allocations.

«J’ai été informé par le bureau de l’Ombudsperson for Children qu’elle a procédé à des missions outre-mer comme suit : 2003 aucune mission, 2004 4 missions, 2005 : 6 missions, 2006 : 2 et une mission en 2007 et 2008. On m’a également informé que les dépenses encourues pour les missions à l''étranger pour les années 2004 et 2005 sont respectivement de Rs 229, 950 et de Rs 423, 850», répond le Premier ministre au député Dowarkasing.

Le Premier ministre précise aussi qu’à de nombreuses occasions, l’Ombudsperson for Children a été invitée à des réunions par des organismes internationaux. Les frais de participation à ceux-ci ont été soit partiellement soit totalement pris en charge par les organisateurs. Par ailleurs, le gouvernement n’a rien eu à débourser pour les quatre dernières missions menées allant de 2006 à ce jour.
&nbsp
Navin Ramgoolam précise également que l’Ombudsperson for Children présente régulièrement des rapports de ses activités au Président, conformément à l''article 11 (1) l’Ombudsperson for Children Act. Ces rapports portent sur les nombreuses activités entreprises par le bureau de l’Ombudsperson for Children depuis sa création. Le rapport fait&nbsp aussi mention des questions thématiques pour la protection des enfants, entre autres.

Selon ce même rapport, plus de 2 000 cas de violations des droits de l''enfant ont été étudiés et sont l''objet d''un suivi. Des propositions ont également été faites au gouvernement sur diverses questions liées aux enfants, et des séances de formation ont été organisées pour les membres de la force policière, les ONG, les enseignants.

Navin Ramgoolam ajoute que «le bureau l’Ombudsperson for Children a un rôle à jouer dans la promotion des droits et l''intérêt des enfants, et il est à la Chambre d''apprécier la contribution de cet organisme dans l''accomplissement de son mandat comme il est stipulé dans la Loi».


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires